Science contre Patrimoine : Marie Curie déchaîne les passions

Auteur(s)
France-Soir, avec AFP
Publié le 05 janvier 2024 - 20:30
Image
Photo datant de 1925 du professeur Marie Curie en train de travailler dans le laboratoire de l'unive
Crédits
AFP/Archives
Photo datant de 1925 du professeur Marie Curie en train de travailler dans le laboratoire de l'université à Paris.
AFP/Archives

Des travaux de démolition étaient prévus dans le but de remplacer le Pavillon des Sources, historiquement lié à Marie Curie, par "le premier centre de chimie biologique sur le cancer en Europe" voulu par l'Institut Curie. Un projet qui déchaîne les passions, que la ministre de la Culture a mis en pause vendredi 5 janvier.

Démolir d'illustres vieilles pierres pour faire avancer la science ? La polémique est devenue politique. D'un côté, il y a ceux qui pensent que ce serait entacher la mémoire de Marie Curie que de détruire le Pavillon des Sources, petit bâtiment de pierres et de briques de deux étages appartenant à un ensemble de trois autres qui constituent l'Institut Curie dans le quartier Latin ; de l'autre, il y a justement l'Institut Curie, et ceux qui considèrent que la recherche scientifique a plus d'importance que le patrimoine.

Une autre solution ?

Rima Abdul Malak, ministre de la Culture, a choisi d'arrêter les travaux in extremis : "J'ai échangé ce matin avec Thierry Philip, président de l'Institut Curie. Nous sommes convenus qu'il suspende la démolition du Pavillon des Sources pour se donner le temps d'examiner, avec les parties prenantes et ma collègue Sylvie Retailleau, toute alternative possible", a-t-elle écrit sur X (Twitter).

Sur le site, situé sur la montagne Sainte-Geneviève et à deux pas du Panthéon, l'Institut Curie voudrait voir pousser un bâtiment de cinq étages, soit environ 2.000 m² de surface, pour abriter "le premier centre de chimie biologique sur le cancer en Europe".

"Nous avons échangé avec sérénité sur le débat complexe autour d'un projet scientifique indispensable, qui doit rester sur la montagne Sainte-Geneviève, et sur l'enjeu mémoriel qui suscite aujourd'hui de l'émotion", a indiqué le président de l'Institut. Selon lui, le Pavillon des Sources ne serait pas si précieux historiquement parlant, car il serait en fait un ancien lieu de stockage de déchets radioactifs aujourd'hui vide. Il souligne que le Pavillon Curie, le "vrai" laboratoire de Marie Curie, n'est pas menacé.

Sauf que le musée Curie n'est pas du même avis. Sur son site Internet, on lit que dans ce Pavillon des Sources, la scientifique a "formé une équipe destinée à la fabrication des ampoules d'émanation du radium", utilisées dans les "hôpitaux militaires pour aseptiser les blessures de guerre" de 1914-18.

"Il s'agissait d'une partie essentielle du laboratoire historique de Marie Curie", avait soutenu Baptiste Gianeselli, qui milite contre le projet, photos, textes et témoignages à l'appui, comme le rapporte l'AFP.

"Si une solution alternative peut être trouvée sur la montagne Sainte-Geneviève, l'Institut Curie l'acceptera. Si ce n'est pas le cas, il faudra trancher sereinement le débat entre mémoire et science vivante", insiste Thierry Philip, qui assure "mettre à disposition des laboratoires pour les chercheurs dans les mois qui viennent".

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
bayrou
François Bayrou, baladin un jour, renaissant toujours
PORTRAIT CRACHE - François Bayrou, député, maire de Pau et plusieurs fois ministres, est surtout figure d’une opposition opportuniste. Éternel candidat malheureux à la...
20 avril 2024 - 10:45
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.