Deux députés s'attaquent à la publicité pour "révolutionner l'audiovisuel public" français

Auteur(s)
France-Soir
Publié le 06 juin 2023 - 18:40
Image
TP Loi et Politique
Crédits
F. Froger / Z9, pour FranceSoir
F. Froger / Z9, pour FranceSoir

DÉPÊCHE — Mercredi 7 juin, les députés Jean-Jacques Gaultier (LR) et Quentin Bataillon (Renaissance) présenteront les conclusions de leur rapport sur l'avenir de l'audiovisuel en France. Entre autres propositions, ils suggèrent notamment de bannir la publicité des chaînes nationales après 20h.

"Il faut révolutionner l'audiovisuel public", s'enthousiasme le président de la mission d'information, Jean-Jacques Gaultier. Sur le papier, l'idée n'est pas d'enterrer l'audiovisuel public, mais bien de "renforcer ses spécificités, conforter son indépendance et pérenniser son financement". Pour cela, la mesure phare du rapport consiste à supprimer totalement la publicité des chaînes de France Télévisions entre 20h et 6h. Comme l'explique le Figaro, c'est un fonctionnement similaire que l'Espagne, le Royaume-Uni et l'Allemagne ont déjà adopté.

La part belle au privé ?

Pour "ne pas déséquilibrer le marché de la publicité", il s'agirait de laisser les recettes de cette dernière aux acteurs privés. "Nous avons besoin d'un audiovisuel public fort, mais aussi d'acteurs privés forts", expliquent les députés. En somme, c'est près de 400 millions d'euros que les chaînes nationales perdraient, soit un tiers de ses recettes publicitaires totales.

Afin de pallier ce manque à gagner, Jean-Jacques Gaultier et Quentin Bataillon suggèrent de mettre à contribution les géants du numérique, par "l'affectation, à l'euro près, d'une fraction du produit de la taxe sur les services numériques". Mais aussi les citoyens français, "par une fraction de TVA".

Outre cette mesure relative à la publicité, les députés préconisent aussi de "maintenir les programmes culturels les plus exigeants sur [les] chaînes généralistes", d'étoffer l'offre d'information et de programmes relatifs à l'Europe, mais encore de créer un organisme fédérateur des chaînes nationales, qui jouerait le rôle de "chef de file et de facilitateur entre les entités de l'audiovisuel publiques".

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Hollande
François Hollande, président belliqueux, mais adepte du scooter
Entre théories politiques floues, promesses électorales non tenues et un penchant pour l'action militaire “à mi-chemin", François Hollande aura été plus souvent à la t...
13 juillet 2024 - 12:16
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.