Facebook a créé un manuel du bon employé pour faire face à un éventuel “Facebook bashing”

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 18 mars 2021 - 11:53
Image
réunion
Crédits
Unsplash
Certains utilisateurs s’alarment que Facebook soit en train de favoriser la polarisation et la division sociale.
Unsplash

Le leader mondial des réseaux sociaux Facebook est toujours plus le sujet de nombreuses polémiques. Récemment des employés ont démissionné en publiant des lettres de départ incendiaires accusant Facebook de ne pas avoir pris de mesures plus fortes contre la haine et la désinformation. Certains utilisateurs s’alarment que Facebook soit en train de favoriser la polarisation et la division sociale. Pour essayer de contrôler ce mécontentement, Facebook a créé un «guide» pour aider ses employés à réfuter ces critiques.

Un document qui permettrait de combattre les “fausses perceptions” de leurs  proches lors d’un dîner

Selon le média américian Buzzfedd, Chris Cox, directeur des produits chez Facebook, aurait déclaré lors d’une conférence en ligne , que le document intitulé «Ce que nous savons de la polarisation», qui est à la base un mémoire de recherche, pourrait être destiné à fournir des arguments aux employés pour se défendre dans les discussions houleuses lorsqu’ils dînent avec leurs proches. Le document en question argue que toute polarisation n’est pas intrinsèquement mauvaise.

La plateforme est accusée de radicaliser les gens. Les réseaux sociaux peuvent-ils être responsables de la polarisation?

Pour Daniel Kreiss, chercheur en Information à l'Université de Caroline du Nord, “Le nombre croissant de recherches sur cette question suggère que les médias sociaux ne peuvent pas être clairement identifiés dans la recherche en sciences sociales comme une cause fondamentale de la polarisation…”.
Selon Pablo Barberá, chercheur au chez Facebook, et auteur du document, il faut aussi noter que Facebook ne “polarise” pas le débat de la même manière partout dans le monde.
Alors que les groupes Facebook sont accusés aux États-Unis de radicaliser les débats politiques, aux Philippines ou au Myanmar, les publications Facebook s'avèrent très importantes pour exprimer des points de vue différents de ceux des médias contrôlés par l'État.  En outre, la polarisation pourrait être nécessaire au moment de changements sociaux radicaux nécessaires.