Google doodle : qui est Charles-Michel de L'Épée ?

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 24 novembre 2018 - 12:35
Image
Google doodle sourds
Crédits
©Capture d'écran Google
Google rend hommage ce samedi à l’abbé Charles-Michel de l’Épée.
©Capture d'écran Google
Google rend hommage ce samedi à l’abbé Charles-Michel de l’Épée, éducateur français qui a fondé la première école publique pour sourds à travers son Doodle.

Il est l'un des précurseurs de l'enseignement spécialisé pour les sourds. Ce samedi 24, Google rend hommage à Charles-Michel de L'Épée à travers son traditionnel Doodle. Il célèbre de 305e anniversaire de cet abbé français qui a posé les bases du langage des signes en observant les malentendants communiquer entre eux avec des signes.

En effet, possédant une fortune personnelle conséquente, l'abbé né en 1712 à Versailles, avait décidé de consacrer son temps aux œuvres de charité. Entre 1760 et 1762, il a découvert deux sœurs sourdes à Paris, qui communiquaient entre elles par des signes. Les prenant sous son aile, il a étudié les gestes grâce auxquels les eux sœurs se "parlent".

Lire aussi –  Google Doodle: un hommage à Mestre Bimba, maître de la capoeira

Il a alors l'idée de codifier ces signes afin d'en faire un moyen de compréhension et d'expression universelle. Pour enrichir le vocabulaire de sa nouvelle langue et la tester à plus grande échelle il va accueillir plusieurs dizaines d'enfants sourds dans sa demeure et leur consacrer une part importante de sa fortune au point de finir sa vie dans la pauvreté. Si sa manière de concevoir la langue des signes sera jugée a été par la suite contester, notamment à cause de son rapprochement à la syntaxe française, et s'il ne l'a pas inventée, il a incontestablement contribué à impulser le développement de la Langue des signes française (LSF). 

En 1791, deux ans après sa mort, l'Assemblée nationale l'a reconnu en décrétant que son nom serait inscrit comme bienfaiteur de l'humanité et que les sourds bénéficieraient des Droits de l'homme.

L’institut qu’il avait créé existe toujours aujourd'hui, mais il s’est transformé. Il assure un enseignement en LSF. Il s'agit d’un des quatre Instituts nationaux pour jeunes sourds, situé rue Saint-Jacques à Paris, les autres étant à Metz, Chambéry et Bordeaux.

 

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Thierry Breton
Les numéros d’illusionniste du commissaire censeur Thierry Breton
PORTRAIT CRACHE - Thierry Breton, ingénieur devenu dirigeant d’entreprise, ministre, puis commissaire européen, a laissé derrière lui une ribambelle de restructuration...
24 février 2024 - 09:52
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.