JT de TF1 : Claire Chazal pourrait bientôt être remplacée

Auteur(s)
AZ
Publié le 07 septembre 2015 - 20:09
Image
La journaliste Claire Chazal.
Crédits
©PMG/Sipa
L'avenir de Claire Chazal au JT de TF1 serait menacé.
©PMG/Sipa
La journaliste Claire Chazal, qui présente le journal télévisé du week-end sur TF1 depuis 24 ans, pourrait être remplacée d'ici peu. D'après les rumeurs persistantes, c'est Anne-Claire Coudray, son joker, qui prendrait la relève.

L'avenir de Claire Chazal chez TF1 est de plus en plus incertain. D'après le site Puremedias, le patron de la chaîne, Nonce Paolini, serait sur le point de remplacer la présentatrice vedette, en raison des mauvaises audiences du JT du week-end et de la difficulté à faire face à la concurrence. "La décision devrait être prise très vite", aurait même confié une source en interne. Toujours selon le site, le départ cet été de Germain Dagognet, l'ancien rédacteur en chef de Claire Chazal, pourrait en être le signe annonciateur.

Présentatrice du journal télévisé du week-end sur TF1 depuis 24 ans (celui de 13h et de 20h, le samedi et le dimanche), Claire Chazal ne serait vraisemblablement pas irremplaçable. Depuis plusieurs semaines, les rumeurs concernant le nom de sa remplaçante vont bon train. Selon Puremedias et Le Figaro, qui a également annoncé le départ de la présentatrice ce lundi après-midi, c'est Anne-Claire Coudray, son joker, qui devrait prendre la relève.

Dans Le Divan diffusée en juin dernier sur France 3, la journaliste, qui se préparait à l'éventualité de son départ, s'était confiée à Marc-Olivier Fogiel. "J'y pense souvent à ce moment", avait-elle déclaré avant d'ajouter: "j'espère que je l'anticiperai un petit peu, que je l'organiserai, que j'arriverai à le vivre calmement et avec des choses qui me permettront de croire à un autre avenir".

Si pour le moment, la chaîne n'a pas souhaité réagir à cette information, il semblerait selon Puremedias, que TF1 chercherait la bonne façon d'officialiser le remplacement de Claire Chazal à la présentation du journal de 20H le week-end afin d'éviter les erreurs commises lors du départ de Patrick Poivre d'Arvor (PPDA), remplacé alors par Laurence Ferrari. A l'époque, l'ex-présentateur du JT de TF1 avait soulignait la brutalité de la direction quant à l'annonce de son départ. Le journaliste l'avait alors appris via un communiqué dans lequel était inscrit qu'il  devait "prendre acte de la décision de TF1 de (l')écarter de la présentation du journal télévisé de 20H00". Puis, les dirigeants de TF1 lui avait confirmé la nouvelle, sans toutefois lui "donner la moindre explication sérieuse", avait-il déclaré peu après son éviction.

En réponse, PPDA avait alors estimé, par le biais d'un communiqué, qu'à 60 ans et après tant d'années de carrière, il méritait "un peu plus d'élégance".

 

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Thierry Breton
Les numéros d’illusionniste du commissaire censeur Thierry Breton
PORTRAIT CRACHE - Thierry Breton, ingénieur devenu dirigeant d’entreprise, ministre, puis commissaire européen, a laissé derrière lui une ribambelle de restructuration...
24 février 2024 - 09:52
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.