Polémique après la couverture sur Bertrand Cantat: "les Inrocks" expliquent leur choix

Polémique après la couverture sur Bertrand Cantat: "les Inrocks" expliquent leur choix

Publié le 17/10/2017 à 17:57 - Mise à jour à 18:01
©Capture d'écran
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

En pleine affaire Weinstein et combat contre les violences faites aux femmes, la couverture des "Inrocks" avec Bertrand Cantat avait donné lieu à de vives réactions la semaine dernière. Le magazine culturel a fait valoir son droit de réponse ce mardi, s'excusant d'avoir "ravivé une souffrance".

Depuis la sortie de leur dernier numéro, les Inrocks sont au cœur d'une polémique, qui a une résonnance toute particulière ces jours-ci à cause de l'affaire Weinstein et des voix qui s'élèvent contre les violences faites aux femmes.

Le 11 octobre dernier, l'hebdomadaire a choisi de mettre en Une Bertrand Cantat, ancien leader du groupe Noir Désir, coupable de l'homicide de sa compagne Marie Trintignant, qui était morte sous ses coups le 1er août 2003 (il a été condamné, fait l'objet d'une libération conditionnelle en 2007 puis son contrôle judiciaire a pris fin en 2011).

De nombreuses personnalités du monde artistique, mais aussi de la sphère politique et médiatique se sont insurgés contre la place que les Inrocks ont (re)donné à l'artiste pour la sortie de son premier album solo (intitulé L'Angleterre).

"Et au nom de quoi devons-nous supporter la promo de celui qui a assassiné Marie Trintignant à coups de poings? Ne rien laisser passe", s'était notamment écriée Marlène Schiappa, secrétaire d'Etat chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes, sur Twitter. De son côté, en réponse, Elle avait publié un édito en hommage à sa victime, Marie Trintignant.

Les Inrocks ont alors souhaité ce mardi 17 expliquer leur choix et ont publié un long communiqué à l'adresse de leurs lecteurs. La rédaction, qui répond à l'unisson, a exprimé ses regrets face à certaines critiques qui "ont bouleversé" les journalistes.

L'hebdo, qui explique que le journalisme est fait de concessions, d'investigations et de choix ("le journalisme exige, parfois, d’aller questionner les zones d’ombre, d’aller au-delà des frontières et des évidences, quelles qu’elles soient"), s'excuse aussi d'avoir "ravivé une souffrance" et assure s'être toujours "battu contre les violences envers les femmes, contre le sexisme et pour l'égalité entre les sexes".

La rédaction déclare aussi qu'il "était impossible de ne pas tenir compte" de toutes les réactions qui ont suivi cette couverture. "Tout cela nous engage et nous engagera à faire toujours preuve de vigilance dans notre façon de traiter et de mettre en scène les sujets que nous estimons importants. Pour un magazine comme +Les Inrockuptibles+, le retour de Bertrand Cantat à la musique en fut un. Le mettre en couverture était contestable. A ceux qui se sont sentis blessés, nous exprimons nos sincères regrets".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La couverture du dernier numéro des "Inrocks" avec Bertrand Cantat a suscité de vives réactions parmi les personnalités, politiques, médiatiques ou artistiques.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-