Pour mieux protéger les mineurs, Instagram leur demande de déclarer leur âge réel

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 03 septembre 2021 - 13:37
Image
filtre
Crédits
Unsplash
La date de naissance sera indispensable pour utiliser Instagram.
Unsplash

Instagram, le réseau social dédié à l’image du groupe Facebook, vient d’annoncer que les enfants seront un peu plus surveillés, pour pouvoir leur offrir des fonctionnalités qui permettront de rendre la plateforme plus sûre.

Accès bloqué pour les utilisateurs d’Instagram qui ne renseignent pas leur âge

La date de naissance sera indispensable pour utiliser Instagram. Pavni Diwanji, vice-présidente des produits pour les jeunes chez Facebook, explique que ces informations permettront de créer de nouveaux dispositifs de sécurité pour les jeunes et d’assurer que la plateforme propose les bonnes expériences à la bonne tranche d’âge.

Il sera difficile de mentir sur son âge réel

En juillet dernier, Facebook a déclaré que de l’intelligence artificielle était utilisée pour vérifier l’âge de ses utilisateurs, en se basant par exemple sur les messages d’anniversaire. En Chine, des plateformes comme Tencent se servent de la reconnaissance faciale pour vérifier l'âge des mineurs à l'heure de se connecter sur les jeux vidéos, restreints aux moins de 18 ans récemment, à 90 minutes les jours sans école. Avec ce type de système, il sera difficile pour les utilisateurs de ne pas déclarer leur âge réel sur Instagram.

Éviter les risques de collecte des données personnelles des mineurs

En octobre 2020, l’Union Européenne a ouvert une enquête sur les pratiques d’Instagram concernant la gestion des données personnelles des utilisateurs mineurs. De parfaits inconnus pouvaient contacter les mineurs en utilisant leurs e-mails et leurs numéros de téléphone portable accessibles sur Instagram, à travers le service dédié aux entreprises, qui permettait d'afficher ces coordonnées. En mars, Instagram avait déjà annoncé avoir retiré la possibilité pour ses utilisateurs adultes d’envoyer des messages privés aux moins de 18 ans qui ne les “suivent” pas et depuis le mois dernier, les nouveaux utilisateurs âgés de 16 ans et moins voient également leur compte réglé en mode « privé » par défaut. 

Des associations de protection des mineurs craignent des risques d’accès à Instagram de plus en plus jeune

Depuis quelques mois, le débat porte sur le lancement d’une version Instagram pour les mineurs. Ce projet n’est pas bien perçu par les experts en développement de l’enfance. L’association “Campaign for a commercial-free childhood” (CCFC) s'oppose clairement à ce projet et alerte des conséquences d’une telle plateforme sur la santé des enfants : "Lancer une version d'Instagram pour les enfants de moins de 13 ans n'est pas le bon remède et mettrait les jeunes utilisateurs en grand danger". En effet, un nombre croissant de recherches démontre qu'une utilisation excessive des appareils numériques et des médias sociaux est préjudiciable aux adolescents et à leur santé mentale. 

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Obama
Barack Obama, un continuum Soros/WEF teinté d’un paradoxe Kissinger/Nobel
PORTRAIT CRACHE - Barack Obama est ce personnage contradictoire, ambiguë, voire bicéphale, prêcheur de justice sociale financé par des Soros, Buffet et Goldman Sachs, ...
25 mai 2024 - 12:00
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.