Wood : un documentaire choc sur la mafia de la déforestation dans le monde

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Wood : un documentaire choc sur la mafia de la déforestation dans le monde

Publié le 05/07/2021 à 12:52
Tiphaine HONORE / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Wood : Game Changers Undercover nous emmène au cœur de la mafia de la déforestation, du trafic de bois international. C’est un documentaire sous forme de thriller que WE DEMAIN est venu présenter sur le plateau de 23h de France Info, par le biais de la journaliste Armelle Oger. Ce documentaire « en noir et vert » de 97 minutes commence par une introduction en silence, puis « nous plonge droit dans une aventure bien réelle », peut-on lire sur le site WE DEMAIN.

Fruit d’une enquête menée par WE DEMAIN, on y découvre un guerrier de l’environnement, Alexander von Bismark se démenant contre le trafic de la déforestation, qui représente un énorme business. Armelle Oger explique sur France Info que « la mafia de la déforestation pèse entre 50 et 150 milliards de dollars annuels, selon Interpol, et c’est un commerce très opaque ».

Alexander von Bismark est le directeur exécutif de l’Agence d’investigation pour l’environnement, une ONG fondée en 1984 au Royaume-Uni. Dans le documentaire, on le voit « comme un véritable policier. Il passe énormément de temps sur ses enquêtes. Sa vie est un thriller continu ». La méthode Bismark « consiste à se rendre directement sur les lieux du crime. À documenter les zones illégales d’abattage, à prendre les camions en filature, à photographier plaques d’immatriculation et bordereaux de livraison… À négocier, sous une fausse identité d’homme d’affaires, jusque dans les bureaux des trafiquants pour enregistrer, en caméra cachée, leurs offres illégales », peut-on lire sur WE DEMAIN.

Alexander von Bismark est un militant qui prend des risques, comme ses informateurs sur place. Pour lui éviter des ennuis, le documentaire ne dévoile aucun aspect de sa vie privée, donnant encore plus de mystère à ce personnage.

Un documentaire à regarder « car nous faisons tous parti de ce jeu néfaste, en n’étant pas toujours assez vigilants sur la traçabilité du bois que l’on achète », comme le souligne Armelle Oger sur France Info. Il a été présenté lors du Festival du documentaire de Biarritz en juin.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un regroupement d'arbres

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-