Le mode de rémunération des artistes proposé par Spotify va changer

Auteur(s)
France-Soir, avec AFP
Publié le 21 novembre 2023 - 20:25
Image
Le numéro un mondial du streaming musical, Spotify, a annoncé mardi la signature d'un nouvel accord
Crédits
© EMMANUEL DUNAND / AFP/Archives
© EMMANUEL DUNAND / AFP/Archives

Afin de ne pas perdre de l'argent inutilement, de mieux le distribuer, et de décourager les productions artificielles, Spotify modifiera son mode de rémunération des artistes à partir de 2024. Il faudra un minimum de 1 000 écoutes sur 12 mois pour pouvoir générer un paiement.

L'idée, c'est de répondre à trois problèmes : "décourager davantage le streaming artificiel, mieux répartir les petits paiements qui ne parviennent pas aux artistes, et mettre un frein à ceux qui tentent de jouer avec le système" en misant sur les "bruits" non musicaux, peut-on lire sur le site.

Le géant des plateformes audio explique que sous ce seuil de 1 000 écoutes sur un an, les titres génèrent en moyenne 0,03 dollar par mois, qui ne sont pas touchés par les ayants droit, alors qu'au total, ils représentent une somme de 40 millions de dollars. "Nous allons simplement utiliser ces dizaines de millions de dollars par an pour augmenter les paiements aux titres éligibles", indique la plateforme.

Par ailleurs, concernant le streaming artificiel, qui risque de grimper en flèche à cause de l'IA, Spotify annonce qu'elle va "facturer les labels et les distributeurs pour chaque titre lorsqu'un streaming artificiel flagrant sera détecté sur leur contenu". Comme le rapporte l'AFP, le montant de cette retenue n'a pas été précisé.

Enfin, Spotify va relever ses conditions pour le versement de royalties sur les écoutes de "bruits" non musicaux (sons d'animaux, de la nature, etc.)

Avec tout ça, l'entreprise estime pouvoir générer environ un milliard de dollars de revenus supplémentaires pour "les artistes émergents et professionnels au cours des cinq prochaines années".

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Thierry Breton
Les numéros d’illusionniste du commissaire censeur Thierry Breton
PORTRAIT CRACHE - Thierry Breton, ingénieur devenu dirigeant d’entreprise, ministre, puis commissaire européen, a laissé derrière lui une ribambelle de restructuration...
24 février 2024 - 09:52
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.