Pourquoi "La Marseillaise" s'appelle-t-elle ainsi?

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Pourquoi "La Marseillaise" s'appelle-t-elle ainsi?

Publié le 11/12/2014 à 16:52 - Mise à jour le 15/12/2014 à 00:06
©DR
PARTAGER :

Auteur(s): VL

-A +A

"La Marseillaise" ne portait à l'origine pas ce nom et n'avait aucun lien avec la cité phocéenne ou ses habitants. Ce sont les évènements de la Révolution française qui lui ont donné son nom et en ont fait l'hymne national.

Un chant révolutionnaire écrit à Strasbourg par un poète originaire du Jura durant une guerre contre l'Autriche et qui s'appelle La Marseillaise, rien de bien logique dans tout cela. D'autant plus qu'à aucun moment le texte de notre hymne national ne fait référence à la ville des Bouches-du-Rhône. Alors pourquoi le chant porte-t-il ce nom?

A l'origine, La Marseillaise s'appelait Le chant de guerre pour l'armée du Rhin. On est bien loin de la lavande et des cigales. En avril 1792, la France, en pleine Révolution, est en guerre avec l'Autriche. Le poète Claude Joseph Rouget de Lisle, alors officier du génie en poste à Strasbourg, écrit donc un chant guerrier pour l'armée française. Il l'aurait composé dans la nuit du 25 au 26 avril.

Ce chant est par la suite récupéré par la garde nationale de Marseille sous le nom de Chant de guerre des armées aux frontières. En août 1792, la révolte contre la monarchie constitutionnelle éclate à Paris. Louis XVI est alors installé au Palais des Tuileries. Les Marseillais viennent prêter main forte aux révolutionnaires en entonnant ce chant. Les Tuileries sont prises, la monarchie abolie au profit de la République (et de la Terreur). Pour les Parisiens, ce chant est celui des Marseillais venus mettre un terme à la tyrannie. Il devient La Marseillaise. Elle est retenue comme hymne national le 14 juillet 1795 avant d'être retirée à l'avènement du Premier Empire (sous Napoléon Ier) en 1804. La Marseillaise ne redeviendra l'hymne officiel de la France que sous la IIIe République, en 1879. 

(Voir ci-dessous "La Marseillaise" chantée par Roberto Alagna et les choeurs de l'armée française):

 

Auteur(s): VL


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


"Rouget de Lisle chantant la Marseillaise pour la première fois à Strasbourg, chez le maire de Dietrich, le 25 avril 1792", Peinture d'Isidore Pils, 1849.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-