Fitch abaisse la note de la France, et constate une "impasse politique"

Auteur:
 
Ali BEKHTAOUI - Paris
Publié le 29 avril 2023 - 02:17
Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Presse)
Image
Des manifestants protestent contre la réforme des retraites près du Château de Joux, à La-Cluse-et
Crédits
AFP - SEBASTIEN BOZON
Des manifestants protestent contre la réforme des retraites près du Château de Joux, à La-Cluse-et-Mijoux (est) le 27 avril 2023 avant une visite d'Emmanuel Macron
AFP - SEBASTIEN BOZON

C'est un avertissement sans frais sur la signature française, chère au gouvernement: l'agence Fitch a abaissé vendredi la note française, invoquant les fortes tensions sociales à l'œuvre autour de la réforme des retraites.

"L'impasse politique et les mouvements sociaux (parfois violents) constituent un risque pour le programme de réformes de Macron", écrit l'agence de notation dans un communiqué qui a annoncé la dégradation de la note française d'un cran, à "AA-", contre "AA" précédemment.

Il y a six semaines, le gouvernement adoptait définitivement son projet de réforme des retraites prévoyant un report de l'âge légal de 62 à 64 ans, grâce à l'appui de l'article 49.3 de la Constitution qui permet de faire passer un texte sans vote au Parlement.

Cette décision a entraîné un net durcissement de la contestation, et plusieurs journées de manifestations violentes sur tout le territoire, rappelant l'épisode des gilets jaunes à partir de 2018.

"Cette décision a donné lieu à des manifestations et à des grèves dans tout le pays et renforcera probablement les forces radicales et anti-establishment", poursuit Fitch qui avait assorti sa précédente notation d'une perspective négative, soit le risque d'un abaissement.

La situation de blocage actuelle pourrait aussi "créer des pressions en faveur d'une politique budgétaire plus expansionniste ou d'un renversement des réformes précédentes", estime Fitch, qui a accompagné cette fois sa note "AA-" d'une perspective stable.

Fitch est la première des trois principales agences de notation internationales à rétrograder la note française depuis l'adoption de la réforme des retraites.

Attendue pour une actualisation de sa note vendredi dernier, l'agence Moody's n'a finalement pas réalisé d'action de notation, tandis que l'agence S&P Global, qui accorde actuellement la note de "AA" à la France avec une perspective négative, doit publier ses conclusions le 2 juin.

"Appréciation pessimiste"

Le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire a regretté vendredi dans un communiqué l'"appréciation pessimiste" de Fitch, estimant que l'agence de notation "sous évalue les conséquences des réformes", notamment celle des retraites.

Dans ses conclusions publiées vendredi, Fitch évoque "des déficits budgétaires importants et des progrès modestes" concernant leur réduction. Après avoir atteint 4,7% en 2022, le déficit public français devrait légèrement remonter cette année à 4,9% avant de refluer progressivement à partir de 2024, anticipe le gouvernement dans son programme de stabilité publié ces derniers jours, qui table sur un retour dans les clous budgétaires européens en 2027.

Fitch anticipe pour sa part 5% de déficit cette année et 4,7% l'an prochain. Le désendettement devrait quant à lui connaître un coup d'accélérateur d'après le gouvernement, avec une dette représentant 108,3% du PIB en 2027, soit 4 points de moins qu'envisagé précédemment mais toujours très loin de l'objectif européen de 60%. Elle était à 111,6% du PIB fin 2022.

Fitch pressent par ailleurs une croissance moins robuste qu'anticipé dans ses précédentes prévisions de novembre. Celle-ci serait cette année de 0,8% contre 1,1% anticipé auparavant, et de 1,3% en 2024 contre 1,9% imaginé lors des dernières prévisions.

Le gouvernement table quant à lui sur 1% de croissance cette année.

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.