Cadeau mal aimé: la revente des présents de Noël a démarré sur Internet

Cadeau mal aimé: la revente des présents de Noël a démarré sur Internet

Publié le 25/12/2016 à 15:17 - Mise à jour à 15:18
©Babyar/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Prix Goncourt en double exemplaire, jeu vidéo ou parfum... Les Français ont de moins en moins de cas de conscience à revendre leurs cadeaux de Noël sur la toile, selon les sites de vente entre particuliers.

Dès la nuit du réveillon, les Français n'hésitent pas à poster leurs annonces sur les plateformes de commerce en ligne, profitant des performances de leurs téléphones à appareil photo intégré et des applis des sites de vente, qui leur permettent de mettre en ligne leur annonce en seulement quelques clics.

Sur le site PriceMinister, environ 500.000 objets ont été mis en vente en quelques heures depuis samedi soir, estime auprès de l'AFP Fabien Versavau, son directeur général. "C'est un bon démarrage, on est sur une progression d'environ 10 à 15% d'annonces en plus par rapport à l'année dernière", relève M. Versavau, qui anticipe autour de "3,5 millions de cadeaux" mis en vente sur les plateformes de PriceMinister jusqu'à mi-janvier.

Même son de cloche chez Ebay France, avec 100.000 annonces créées entre samedi minuit et dimanche en fin de matinée, contre 80.000 au même moment l'année dernière. "C'est environ 10 à 20% d'annonces en plus que lors d'un week-end normal", explique à l'AFP Leyla Guilany-Lyard, porte-parole de eBay France.

La tendance est similaire sur le site concurrent Le Bon Coin. "Il y a entre 10% et 20% de dépôts en plus dans certaines catégories", commente ainsi Anne Quemin, directrice de la communication de la plateforme de vente en ligne.

En tête des ventes, on trouve les jouets, "pour corriger une erreur du père Noël ou pour revendre un doublon", précise Mme Quemin.

Mais il y a aussi "les best-sellers de Noël, tous les articles que l'on offre lorsque l'on ne connaît pas très bien les gens. Le Prix Goncourt, les DVD, des parfums et des jeux vidéos, des cadeaux qui font plaisir mais qu'on a reçus en double", relève Mme Guilany-Lyard. Sans oublier des objets "flops" précise-t-elle. "Lingerie, chaussettes ou jeux pour adultes comme des sextoys", peu appréciés au pied du sapin.

Selon un sondage OpinionWay pour PriceMinister publié jeudi, la moitié des Français ont déjà revendu un présent de Noël ou envisagent de le faire. Néanmoins, le tabou n'est pas totalement levé, puisque 85% préfèrent cacher s'être débarrassé de leur cadeau.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les Français ont de moins en moins de cas de conscience à revendre leurs cadeaux de Noël sur la toile.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-