Noël : près de 200.000 jouets non-conformes retirés du marché

Auteur(s)
AZ
Publié le 15 décembre 2014 - 13:02
Mis à jour le 17 décembre 2014 - 15:38
Image
Les jouets de Noël dans les rayons des supermarchés.
Crédits
©Pol Emile/Sipa
Près de 200.000 jouets ont été retirés de la vente.
©Pol Emile/Sipa
Le secrétariat d'Etat à la consommation a fait le bilan des contrôles de fin d'année sur les jouets de Noël: 11,7% d'entre eux seraient non-conformes. Les agents de la Direction de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) ont retirés ces produits de la vente.

Problème d’étiquetage, d’inflammabilité, de coutures: la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a effectué un contrôle sur les jouets de Noël. Conclusion: 11,7% des jouets contrôlés ne seraient pas conformes aux normes françaises. Selon les chiffres transmis ce lundi par le secrétariat d'Etat à la Consommation, près de 200.000 jouets ont été détruits ou remis en conformité. Seule bonne nouvelle: ce pourcentage est inférieur à celui de l'an dernier. Le taux des produits non-conformes et dangereux avait atteint les 15%.

Pour l'heure, les agents de la DGCCRF ont effectué 11.301 contrôles dans 3.439 établissements, selon le bilan à mi-parcours d'une campagne qui doit se poursuivre jusqu'à début janvier. Ces opérations ont conduit à 817 prélèvements de produits dont 11,7% ont finalement été déclarés non-conformes et dangereux. La DGCCRF a également émis 706 avertissements, liés la plupart à des défauts d'étiquetage.

En cette période de fête, et d'abondance de jouets dans les rayons des supermarchés, les agents des fraudes ont particulièrement passé à la loupe les jouets de premier âge, les coffrets d'expériences chimiques, les jouets parfumés, les jeux d'activités type portique et balançoire, les jouets en bois ou radio-télécommandés. Les contrôles de la DGCCRF se sont également penchés, dans le cadre des contrôles effectués chez les fabricants et importateurs de jouets, sur l'éventuelle présence de métaux lourds, de substances parfumantes allergisantes ou de composants chimiques comme le bisphénol A ou les phtalates, deux substances cancérigènes.

Prévoyant et pour éviter un incident au lendemain de Noël, la DGCCRF rappelle dans son guide de la consommation "pour des fêtes réussies", les grands principes de la réglementation applicable aux jouets.

Contraitement aux idées reçues, la vigilance ne s'applique pas seulement aux jouets pendant les fêtes de fin d'année. Plusieurs opérations sur les produits alimentaires de fêtes et les décorations sont également prévues. La secrétaire d'État à la Consommation, au Commerce et à l'Artisanat, Carole Delga, doit s'exprimer, ce lundi après-midi, sur le sujet de Noël dans le cadre d'une visite dans un magasin JouéClub près des Grands Boulevards parisiens.

 

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Thierry Breton
Les numéros d’illusionniste du commissaire censeur Thierry Breton
PORTRAIT CRACHE - Thierry Breton, ingénieur devenu dirigeant d’entreprise, ministre, puis commissaire européen, a laissé derrière lui une ribambelle de restructuration...
24 février 2024 - 09:52
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.