Comment Airbnb étouffe des milliers d’incidents de sécurité

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Comment Airbnb étouffe des milliers d’incidents de sécurité

Publié le 18/06/2021 à 17:28
© Lionel BONAVENTURE / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Airbnb, montré du doigt pour faire monter les prix immobiliers dans les villes, reste toujours très populaire parmi les touristes. Cependant, un secret bien gardé vient d'être repéré par la presse : la plateforme fait des efforts pour que des milliers d’incidents, dont de nombreuses allégations d'agressions sexuelles, passent inaperçus chaque année.

Une équipe discrète de 200 personnes, des compensations de 42 millions d’euros par an

Alors que le modèle économique d'Airbnb repose sur l'idée que les étrangers peuvent se faire confiance, des cas existent où des séjours de vacances idylliques ont tourné au cauchemar. Dans certains de ces cas, la plateforme essaie d’éviter que ces scandales éclatent au grand jour, pour éviter des poursuites, ou pour éviter de lancer des débats sur la nécessité d’une réglementation plus stricte. Des compensations monétaires, des tactiques juridiques avec des accords de non-divulgation auraient évité de nombreux “mauvais buzz”.

Selon Bloomberg, Airbnb dépense environ 42 millions d'euros chaque annee pour pousser au silence hôtes et invités qui ont vécu de mauvaises expériences. Ces cas difficiles sont gérés par une équipe spéciale d’Airbnb, très discrète, environ 200 personnes qui ne s’occupent que des incidents de sécurité. Dans le cadre de ces démarches d’Airbnb, les utilisateurs signent des accords de non-divulgation, ce qui empêche les victimes d’aller jusqu’au bout des démarches classiques de plainte et de réparation.

Selon Airbnb, la plateforme traite les problèmes de sécurité "de manière appropriée et cohérente"

Selon Airbnb, seulement moins de 0,1 % des séjours posent des problèmes de sécurité et les indemnités seraient la plupart du temps versées pour des dommages matériels. En ce qui concerne les agressions sexuelles, un porte-parole d'Airbnb, Ben Breit, a déclaré qu, "il n'y a pas d'accords de règlement liés à des agressions sexuelles sur des incidents antérieures à 201." et que tous les incidents de sécurité sont traités "de manière appropriée et cohérente".

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Airbnb dépense environ 42 millions d'euros chaque annee pour pousser au silence hôtes et invités qui ont vécu de mauvaises expériences

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-