L’Albanie, le nouveau spot touristique anti-inflation

Auteur(s)
RAH, pour FranceSoir
Publié le 21 décembre 2022 - 17:00
Image
Albanie
Crédits
RAH
Longtemps ignorée, la destination allie culture et balnéaire et offre une alternative bon marché aux plages grecques si prisées.
RAH

Longtemps ignorée, la destination allie culture et balnéaire et offre une alternative bon marché aux plages grecques si prisées. Une destination encore méconnue, mais qui ne le restera pas longtemps. Reportage.

De prime abord, le pays aurait tendance à inspirer méfiance, combien de films aux clichés éculés montrent la destination comme un coupe-gorge et une terre inhospitalière pour l’étranger, sur fond de mafia et autres trafics. C’est dire la surprise en arrivant à l’aéroport de Tirana. Non seulement les standards internationaux sont plus que respectés mais bien au contraire, rien ne diffère d’une arrivée chez la voisine italienne par exemple.

Tirana tout d’abord, la capitale albanaise en pleine métamorphose, capitale de la jeunesse 2022, offre un visage moderne avec ses buildings flambants neufs mais aussi ses bâtiments historiques comme la mairie, de style mussolinien, et sa mosquée millénaire qui vaut le détour. Alliant style ottoman mais aussi soviétique, la ville offre une multitude de couleurs pastel.

Centrale, la célèbre place Skanderbeg offre un bon point de départ pour humer l’ambiance. Une promenade nocturne par exemple vous montrera toute la vigueur de la capitale albanaise. La place principale de Tirana a ainsi remporté le prix du meilleur espace public d'Europe en 2018.

Selon son maire, le jeune et dynamique Erion Veliaj, tout est pensé ici pour « faciliter la vie des visiteurs ». Le pays sorti du communisme en 1992, porte encore les stigmates de sa douloureuse histoire. Le dictateur Enver Hoxha, autrefois maitre du pays, un francophile qui avait fait ses études en France, a truffé la ville d’une multitude de bunkers toujours visibles et ouverts au public, stigmates d’une guerre froide qui a marqué les pays des Balkans.

L'Albanie regorge d’attraits touristiques

L'Albanie est un pays d'Europe du Sud qui regorge de nombreux attraits touristiques. Située sur la côte adriatique, elle dispose de nombreuses plages de sable fin et de stations balnéaires populaires, telles que Durrës, la deuxième plus grande ville du pays avec 200 000 habitants et sa principale ville portuaire située seulement à quelques dizaines de minutes de Tirana, la capitale.

Fondée par les Illyriens en 627 av. J.-C., Durrës est en effet l'une des plus vieilles villes d'Europe. L'amphithéâtre romain de la ville, construit au 2ème siècle av. J.-C., est l'un des plus grands amphithéâtres de l'Empire romain et peut accueillir jusqu'à 20 000 spectateurs. Situé en plein centre-ville, il est aujourd’hui encadré d’immeubles d’habitations qui seront bientôt détruits pour sanctuariser le lieu.

Plus à l’est, à deux heures de route de la capitale, il est chaudement recommandé d’aller visiter la ville de Berat, ville classée Patrimoine mondial de l'UNESCO. Une ville réputée pour ses vieilles pierres et ses maisons typiques. On la surnomme d’ailleurs la ville aux mille fenêtres pour ses vieilles maisons en flanc de colline où les fenêtres semblent si nombreuses dans un pastel de couleurs mémorables. Depuis le pont, vous pourrez apercevoir une vue panoramique de cet ensemble architectural parmi les plus beaux du pays. Une ville ancienne où se côtoient les influences ottomanes romaines mais aussi des bâtiments plus modernes. À ne pas manquer sur les hauteurs de la ville, après une belle marche en dénivelé, le magnifique château et ses remparts à parcourir à pied.

Pour votre pause, le Restaurant Klea sur les hauteurs vous offrira un havre de paix salutaire. C’est une grande mère qui cuisine ici les plats traditionnels du pays. Leur kofte et leur moussaka est à tomber.

Bérenger Thibaut, un pionnier français installé ici depuis des années, est intarissable sur la richesse touristique de l’Albanie. Le patron de l’Agence réceptive spécialisée « Vacances Albanie » parie sur un boom touristique et conseille aux Français de « venir avant que le tourisme de masse pervertisse un pays encore préservé et si accueillant »

C’est par le biais de son agence qu’Hicham et Carole, un couple de Français venu de Lyon, sont venus visiter l’Albanie et Berat, en particulier, en choisissant la formule Autotour : « Nous sommes en autonomie et en toute liberté. Libre de nous attarder sur un lieu ou de changer à notre guise »

Hicham apprécie particulièrement le sens de l’hospitalité des Albanais : « Je suis libanais d’origine. Je trouve qu’il y a beaucoup de similitudes dans le comportement des gens. C’est un très beau pays et le visiter m’a fait changer de point de vue ».

Mais pour séjourner, il faudra s’éloigner un petit peu de la ville et, en pleine nature, séjourner à Roshnik à côté de Berat, chez Agrista, fief de l’agrotourisme. Vous vous perdrez au milieu des vignes tenu par une famille depuis des décennies. Son truculent patron est intarissable sur l’histoire des lieux et sur sa manière de faire son raki, une boisson nationale très forte contenant 45 % d’alcool, et aussi son vin. La vue à 360 degrés sur la montagne et les champs alentour est splendide.  

Autre joyau historique du Pays, Gjirokastër, la perle cachée des Balkans Gjirokastër, la ville de pierre communément connue sous le nom de la « ville de pierre » à l’architecture unique au monde qui date de l’époque ottomane. Un autre joyau reconnu par l'UNESCO qui vaut le détour. Ne manquez pas la visite du château de la ville.

Des airs de Corse et de Luberon

Après la culture, direction la plage. Le réseau routier est ici bien entretenu. L’autoroute vous mènera au sud en un rien de temps. Car les plages albanaises valent le détour. À partir de Vlora, les paysages sont à couper le souffle. Une spectaculaire et magnifique route à travers la montagne qui plonge dans la mer. Des panoramas majestueux qui n’ont rien à envier à leur voisine grecque. Au large, vous apercevrez justement les côtes de l’ile de Corfou.

Une route souvent sinueuse qui laisse le temps d’admirer le spectacle de la mer qui change au rythme de la lumière partout présente avant d’arriver à Dhermi, parmi les premières stations balnéaires développées en Albanie.

Située sur la mer Ionienne, la plage de Sanur Beach est l’une des préférées des locaux. Ambiance chic, bars de plage tendance : rien à envier à Saint-Tropez ici, mais à des tarifs bien moins chers.  

Au-dessus de Dhermi, ne manquez pas l’ancienne ville. De vieilles pierres donnent à l’ensemble un air d’Italie. Sur les hauteurs, trônait jadis une chapelle. Un édifice restauré et transformé en boutique hôtel de luxe : Zoé hora. Ici, il règne un petit air de French Riviera.

Son patron Laurens, qui a fait ses études en Grèce avant de revenir créer ce havre de paix, a voulu mettre l’accent sur la beauté simple des lieux. Un endroit discret, une piscine à tomber et un restaurant et une cave très bien achalandée : Saint Emilion, château Margot, Cristal Roederer… Le luxe dans le calme et la discrétion.

Dhermi est finalement un mix d’Ibiza et aussi de petit village traditionnel reculé. La hype mais aussi la tradition. Pour séjourner, l'Hôtel Natali du nom de la petite fille de ses propriétaires Tony et son épouse Helen est une pension familiale typique qui offre des chambres avec balcon spacieuses donnant sur la mer. Un lieu aussi bien fréquenté par les touristes que par les Albanais et qui propose également une cuisine typique du pays.

Sur le chemin du retour, à quelques pas de là, se trouve le charmant village d’Himara, et son château antique. De vieilles pierres blanches faisant penser à la Grèce voisine. Des vignes décorent ces ruelles ensoleillées. Quelques maisons à l’abandon donnent à l’ensemble un charme suranné.

Un pays aux prix défiant toute concurrence

En bref, l’Albanie pourrait connaître la même expansion touristique que sa voisine croate. Les atouts sont là ! Longtemps attiré les touristes désargentés, car, grand avantage, le pays affiche des prix très bas, mais les choses changent. En 2021, 5,3 millions de touristes ont visité le pays. Soit le même niveau avant Covid. 

L’Albanie est assurément la destination à découvrir avant que les masses de touristes débarquent. Un signe : le groupe Accor et ses 65 millions de clients dans le monde vont ouvrir plusieurs hôtels. Un domaine encore peu présent dans le pays.

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Anne Hidalgo
Anne Hidalgo : Fluctuat nec mergitur..., quoi que !
PORTRAIT CRACHE - Edile un jour ne rime pas forcément avec idylle toujours. Cela fait 10 ans, presque jour pour jour, que la socialiste Anne Hidalgo est maire de Paris...
06 avril 2024 - 15:39
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.