Anne Hidalgo ne veut pas de "péage urbain"

Auteur:
 
Par AFP
Publié le 23 octobre 2017 - 17:52
Image
La maire PS de Paris Anne Hidalgo lors d'une conférence de presse depuis l'Hôtel de Ville, le octobr
Crédits
© PATRICK KOVARIK / AFP
La maire PS de Paris Anne Hidalgo lors d'une conférence de presse depuis l'Hôtel de Ville, le octobre 2017
© PATRICK KOVARIK / AFP

La maire PS de Paris Anne Hidalgo a affirmé lundi qu'elle ne voulait pas de "péage urbain" pour entrer dans la capitale, tout en se disant intéressée à l'idée "d'aller plus loin" dans l'interdiction des véhicules les plus polluants.

"Je ne veux pas qu'il y ait un péage qui interdise aux habitants de la banlieue de rentrer dans Paris", a affirmé la maire de la capitale, interrogée à l'occasion d'une initiative présentée à la presse de douze maires de grandes villes du monde pour lutter contre le changement climatique.

"Je ne veux pas mettre un péage qui serait strictement une barrière financière, ceux qui peuvent payer pourraient rentrer (dans Paris), ceux qui ne peuvent pas payer ne pourraient pas rentrer. Ce n'est pas du tout ma vision de l'organisation des relations entre Paris et sa métropole", a ajouté Mme Hidalgo.

L'élue parisienne était interrogée sur une déclaration de son adjoint à l'urbanisme Jean-Louis Missika, publiée dans le journal Le Parisien, qui avait estimé lors du salon spécialisé Autonomy que la question "méritait d'être posée".

"En revanche, qu'il y ait des interdictions comme nous l'avons fait avec la vignette Crit'air (qui classe les voitures en fonction de leur pouvoir polluant), c'est ce que nous avons commencé à faire", a ajouté Mme Hidalgo qui est "d'accord pour regarder s'il faut aller plus loin dans l'impossibilité pour des véhicules polluants de rentrer dans l'agglomération parisienne".

"Donc ce n'est pas une décision de la maire de Paris, c'est un travail qui se fait au sein de la Métropole du Grand Paris", a-t-elle conclu.

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Castex
Jean Castex, espèce de “couteau suisse” déconfiné, dont l'accent a pu prêter à la bonhomie
PORTRAIT CRACHE - Longtemps dans l’ombre, à l’Elysée et à Matignon, Jean Castex est apparu comme tout droit venu de son Gers natal, à la façon d’un diable sorti de sa ...
13 avril 2024 - 15:36
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.