Au Japon, les vêtements et accessoires réfrigérants font un carton

Auteur(s)
France-Soir, avec AFP
Publié le 18 août 2023 - 10:45
Image
TP International
Crédits
F. Froger / Z9, pour FranceSoir
F. Froger / Z9, pour FranceSoir

DÉPÊCHE — Accablés par la chaleur et l'humidité, les Japonais cherchent à se rafraîchir au mieux. Si certains optent pour la classique ombrelle (y compris les hommes), ils sont de plus en plus nombreux à miser sur des vêtements ou accessoires réfrigérants tels qu'une veste ventilée, un T-shirt en tissu rafraîchissant ou un tube glacé à se mettre sur la nuque.

"Il fait tellement chaud. J'ai envie d'être nu". Frôler les 40°C avec beaucoup d'humidité, c'est tout sauf agréable. Il faut changer les habitudes pour s'adapter.

L'entreprise Workman, enseigne japonaise de vêtements de travail, a lancé en 2020 une version grand public de sa veste ventilée (initialement conçue pour les ouvriers), vendue entre 12.000 et 24.000 yens (75 à 150 euros) en fonction des différents modèles de batteries rechargeables. Équipée de deux mini-ventilateurs placés en bas du dos, elle est ainsi l'un des objets portables qui conquièrent le grand public nippon.

Une autre entreprise japonaise, Chikuma, est allée jusqu'à intégrer des mini-ventilateurs à des costumes de bureau, destinés à être portés "dans des lieux où les vêtements décontractés ne sont pas autorisés".

De son côté, la firme MI Creations mise sur ses tubes glacés et colorés à placer sous la nuque. Ça ressemble à de l'improvisation, mais non : "Il y a des artères situées dans le cou et en les refroidissant, on peut baisser la température corporelle", explique Nozomi Takai, une commerciale de cette société.

Comme le rapporte l'AFP, avec un contour intérieur en forme pentagonale, ce tube s'ajuste "à toutes les tailles de col", ajoute-t-elle. Il contient un liquide qui se solidifie à 18 degrés et "peut préserver une température constante, ni tiède, ni trop froide".

Plus sobrement, l'entreprise Liberta propose des habits aux effets rafraîchissants, comme des T-shirts en tissu, auxquels des composés organiques sont incorporés, provoquant une sensation de froid lorsqu'ils réagissent à l'eau ou à la sueur.

"On ressent le frais tant que le tissu reste mouillé", détaille Momo Shirota, chargée des relations publiques de Liberta, qui voit la vente de ses habits rafraîchissants "monter en flèche".

L'autre changement d'habitude, ce sont les hommes qui acceptent de porter les traditionnelles ombrelles, historiquement associées aux femmes. Certaines boutiques élargissent donc leur éventail de produits, faisant de cet accessoire une affaire de mode pour les hommes comme pour les femmes.

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
bayrou
François Bayrou, baladin un jour, renaissant toujours
PORTRAIT CRACHE - François Bayrou, député, maire de Pau et plusieurs fois ministres, est surtout figure d’une opposition opportuniste. Éternel candidat malheureux à la...
20 avril 2024 - 10:45
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.