La révolution numérique arrive à l'Église avec le bénitier « sans contact »

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 17 juin 2021 - 12:56
Image
bénitier
Crédits
Unsplash
Pour rendre l'accès à l'eau bénite plus hygiénique, un nouveau système “sans contact” a été développé:
Unsplash

Alors que la pandémie a accéléré le déploiement des technologies numériques pour privilégier les transactions à distance et favoriser le sans contact, l’Église se modernise aussi pour offrir plus de sécurité à ses fidèles. À Rennes, l’église Notre-Dame-en-Saint-Melaine, vient de mettre en place un bénitier « sans contact » pour ne plus priver les catholiques de leurs quelques gouttes d’eau bénite.

Un besoin de pratiques plus hygiéniques

Depuis le début de l'épidémie, les bénitiers des Églises ont été vidés pour des raisons d'hygiène. Les fidèles pouvaient normalement tremper leurs doigts dedans en entrant dans l'église, afin de recueillir quelques gouttes d'eau bénite et faire leur signe de croix. Pour rendre ce rituel plus hygiénique, un nouveau système “sans contact” a été développé : une coupole au-dessus du bénitier délivre quelques gouttes d’eau lorsque l’on place la main en dessous. Il n’y a donc plus besoin de toucher ni le bénitier, ni l’eau. Le père Nicolas Guillou, curé de la paroisse Notre-Dame-de-Bonne-Nouvelle, explique que la pandémie du Covid-19 a poussé l’Église à se moderniser sur le plan de l’hygiène, pour pouvoir continuer à permettre aux fidèles de se recueillir, tout en évitant les contaminations.


La paroisse se montre ouverte aux nouvelles technologies

Outre ce nouvel appareil qui a coûté 1 200 €, la paroisse est ouverte aux nouvelles technologies, et le curé espère être un jour branché à la fibre pour pouvoir diffuser en direct des informations qui pourraient s’afficher sur leur nouveau panneau digital d’information. Ce “totem” d'affichage numérique a été fourni par une entreprise rennaise, et il permettra d’afficher les informations pratiques, des vidéos et photos de la vie paroissiale.

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don