La révolution numérique arrive à l'Église avec le bénitier « sans contact »

La révolution numérique arrive à l'Église avec le bénitier « sans contact »

Publié le 17/06/2021 à 10:56
Unsplash
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Alors que la pandémie a accéléré le déploiement des technologies numériques pour privilégier les transactions à distance et favoriser le sans contact, l’Église se modernise aussi pour offrir plus de sécurité à ses fidèles. À Rennes, l’église Notre-Dame-en-Saint-Melaine, vient de mettre en place un bénitier « sans contact » pour ne plus priver les catholiques de leurs quelques gouttes d’eau bénite.

Un besoin de pratiques plus hygiéniques

Depuis le début de l'épidémie, les bénitiers des Églises ont été vidés pour des raisons d'hygiène. Les fidèles pouvaient normalement tremper leurs doigts dedans en entrant dans l'église, afin de recueillir quelques gouttes d'eau bénite et faire leur signe de croix. Pour rendre ce rituel plus hygiénique, un nouveau système “sans contact” a été développé : une coupole au-dessus du bénitier délivre quelques gouttes d’eau lorsque l’on place la main en dessous. Il n’y a donc plus besoin de toucher ni le bénitier, ni l’eau. Le père Nicolas Guillou, curé de la paroisse Notre-Dame-de-Bonne-Nouvelle, explique que la pandémie du Covid-19 a poussé l’Église à se moderniser sur le plan de l’hygiène, pour pouvoir continuer à permettre aux fidèles de se recueillir, tout en évitant les contaminations.


La paroisse se montre ouverte aux nouvelles technologies

Outre ce nouvel appareil qui a coûté 1 200 €, la paroisse est ouverte aux nouvelles technologies, et le curé espère être un jour branché à la fibre pour pouvoir diffuser en direct des informations qui pourraient s’afficher sur leur nouveau panneau digital d’information. Ce “totem” d'affichage numérique a été fourni par une entreprise rennaise, et il permettra d’afficher les informations pratiques, des vidéos et photos de la vie paroissiale.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Pour rendre l'accès à l'eau bénite plus hygiénique, un nouveau système “sans contact” a été développé:

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-