Le début de la fin pour les tickets de caisse en papier ?

Auteur(s)
France-Soir
Publié le 01 août 2023 - 13:35
Image
Ticket de caisse
Crédits
Unsplash
Unsplash

DÉPÊCHE — À compter d'aujourd'hui, les commerçants n'imprimeront plus les tickets de caisse automatiquement. Si vous le voulez, il faudra le demander. Si certains ont d'ores et déjà choisi des solutions numériques pour remplacer le papier, d'autres y sont réfractaires.

Repoussée par deux fois, l'application de cette décision votée dans le cadre de la loi climat et résilience est effective à partir de ce mardi 1ᵉʳ août. L'idée est simple et coordonnée avec beaucoup d'autres changements d'habitudes : numériser tout ce qui peut l'être, pour la planète. "La seule chose qui va changer, c’est qu’il faudra, si l’on souhaite le ticket de caisse, penser à le demander", explique Olivia Grégoire, ministre déléguée chargée du Commerce.

Commerçants ou clients, beaucoup se sont déjà habitués à cela. Dans les faits, ce sont plus souvent les commerçants qui proposent aux clients d'imprimer le ticket, ou pas. Certains se sont déjà équipés de logiciels pour numériser les tickets et les envoyer par mail ou SMS. Pour ce faire, de nouvelles start-up de dématérialisation telles que KillBills proposent d'accompagner les entreprises.

Cela étant, tout le monde n'est pas enclin à la numérisation du quotidien. Comme le rapporte Le Figaro, nombreux sont les commerçants à trouver cela "trop compliqué" pour pas grand-chose, surtout les plus petits d'entre eux. De l'autre côté, les clients s'inquiètent de devoir donner toujours plus de données personnelles. À ce sujet, la CNIL explique : "Si le commerçant décide de proposer l'envoi dématérialisé du ticket, les solutions à privilégier devront chercher à minimiser, autant que possible, la collecte de données personnelles, voire à l'éviter." Selon l'autorité, le commerçant devrait être transparent avec le client, en indiquant notamment "les objectifs poursuivis par la collecte des données" et en soulignant que les données pourraient être utilisées "à des fins de prospection commerciale".

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Obama
Barack Obama, un continuum Soros/WEF teinté d’un paradoxe Kissinger/Nobel
PORTRAIT CRACHE - Barack Obama est ce personnage contradictoire, ambigu, voire bicéphale, prêcheur de justice sociale financé par des Soros, Buffet et Goldman Sachs, v...
25 mai 2024 - 12:00
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.