Limitation de vitesse: quels départements vont revenir aux 90 km/h?

Limitation de vitesse: quels départements vont revenir aux 90 km/h?

Publié le 08/06/2019 à 11:50 - Mise à jour à 11:55
© SEBASTIEN BOZON / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Les départements, et dans certains cas les communes, vont pouvoir revenir s'ils le souhaitent aux 90 km/h au lieu de 80 km/h. Ce samedi 8, déjà une quarantaine d'entre eux avaient fait leur choix.

C'est officiel, les départements qui le souhaitent vont pouvoir revenir sur la limitation de vitesse à 80 km/h et repasser à 90 km/h. Les députés ont donné jeudi leur feu vert par un vote à main levée à l'article du projet de loi mobilités qui prévoit de donner aux présidents de conseils départementaux la capacité de déroger à la limitation entrée en vigueur en juillet 2018. Ils ont élargi la compétence aux maires dans certaines conditions, via un amendement LREM.

Ces axes secondaires représentent 400.000 kilomètres de route en France, mais ils ne devraient pas tous repasser à 90 km/h. Une quarantaine de départements ont déjà fait part de leur volonté de revenir sur cette règle, précise Le FigaroSeuls les Ardennes, la Loire-Atllantique, le Rhône et le Gard ont exprimé une opinion inverse. Les départements restant ne se sont pas encore prononcé.

Voir: 80 km/h: L'Assemblée vote la possibilité de relever la vitesse sur certaines routes

Dans les collectivités qui choisiront de revenir au 90 km/, cela ne sera cependant pas forcément généralisés. Les conseils départmentaux ou éventuellement les maires pourront choisir de maintenir une limitation de vitesse à 80 km/h sur certains axes jugés particulièrement dangereux.

Les départements ayant déjà décidé de modifier la vitesses sur certains axes sont:

Ile-de-France: l'Essonne et la Seine-et-Marne

Hauts-de France: le Nord et l'Oise.

Normandie: la Manche, le Calvados et l'Orne

Bretagne: aucun département ne s'est encore prononcé pour un retour aux 90 km/h

Pays de la Loire: la Mayenne, la Sarthe et le Main-et-Loire.

Nouvelle Aquitaine: la Corrèze, la Creuse, la Dordogne, les Pyrénées-Atlantiques, les Deux-Sèvres, la Vienne et la Haute-Vienne.

Occitanie: l'Aveyron, la Haute-Garonne, le Gers, l'Hérault, les Hautes-Pyrénées et le Tarn.

PACA: les Alpes Maritimes, les Hautes-Alpes et le Vaucluse.

Auvergne-Rhône-Alpes: l'Allier, l'Ardèche, le Cantal, la Drôme, l'Isère, la Loire, la Haute-Loire et le Puy-de-Dôme.

Bourgogne-Franche-Compté: la Côte-d'Or, le Jura, la Nièvre, la Haute-Saône, la Saône-et-Loire et l'Yonne.

Grande Est: le Bas-Rhin, le Haut- Rhin, la Meuse, la Moselle, la Haute-Marne

Centre Val-de-Loire: l'Indre, le Loire-et-Cher, le Loiret

Lire aussi: 

Retour au 90 km/h, PV annulés pour les conducteurs flashés avant?

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Déjà une quarantaine de départements ont fait savoir qu'il reviendrait au moins partiellement aux 90 km/h

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-