Paris : tout savoir sur les Sea Bubbles, ces taxis volants testés prochainement sur la Seine

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 12 janvier 2017 - 17:01
Image
La Sea Bubble.
Crédits
©Capture d'écran YouTube
Cette embarcation électrique doit voler au-dessus de l'eau grâce à de fines ailes.
©Capture d'écran YouTube
Dès le mois prochain, les Sea Bubbles seront testés à Paris. Capables de se déplacer en survolant la surface de l'eau, ces taxis volants, d'une capacité de cinq places, proposent de traverser la ville en moins d'un quart d'heure.

Ils semblent tout droit sortis d'un film de science-fiction et pourtant… ils s'apprêtent à débarquer à Paris. Dès le mois prochain, des taxis volants, appelés Sea Bubbles, feront leur apparition dans la capitale."Ce n'est pas anecdotique. Sea Bubble, cela va être un transport qui sera je pense le futur service de taxis sur la Seine, potentiellement", a notamment déclaré Anne Hidalgo précisant qu'une dizaine de ces bulles volantes seraient testés d'ici juin. Capables de se déplacer en survolant la surface de l'eau, ces engins du futur, qui ressemblent à de drôles d'insectes, proposent de traverser la ville en moins d'un quart d'heure. Au total, quatre passagers et un pilote peuvent y monter.

Pour celles et ceux qui se posent la question, ces nouveaux engins, de la taille d'une petite voiture, sont électriques et se rechargent à leurs embarcadères avec des panneaux solaires et des hydroliennes. Ces voitures au design futuriste ont été conçues par le navigateur Alain Thébault. Ce dernier a également inventé l'Hydroptère, un trimaran qui peut s'élever jusqu'à cinq mètres au-dessus des eaux grâce à des ailes qui génèrent une poussée hors de l'eau. Les Sea Bubbles, eux, fonctionnent de la même manière. Concrètement, sous chaque appareil se trouvent des ailes qui sont propulsées par deux moteurs électriques. Lorsque l'engin démarre, les ailes se soulèvent tout en continuant à toucher l'eau ce qui exerce une force capable de soulever le véhicule. 

"Ces bulles sont à zéro émission, elles volent au dessus des fleuves ou des lacs: idéal pour désengorger le trafic routier, sur la baie de San Francisco, sur la Tamise, ou sur la Seine, qui sont sous-utilisées", a expliqué son concepteur. Seule ombre à cette technologie: la vitesse est limitée à 12km/h sur la Seine et l’engin ne "vole" qu’à une certaine vitesse.

Selon les premières informations divulguées, les Sea Bubbles fonctionneront dans un premier temps sur le modèle des véhicules de tourisme avec chauffeur (VTC). Toutefois, ils pourront à terme être disponibles en libre-service à la manière des Autolib'.

 

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Thierry Breton
Les numéros d’illusionniste du commissaire censeur Thierry Breton
PORTRAIT CRACHE - Thierry Breton, ingénieur devenu dirigeant d’entreprise, ministre, puis commissaire européen, a laissé derrière lui une ribambelle de restructuration...
24 février 2024 - 09:52
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.