Quelles sont les destinations préférées des expatriés ? Aucune ville française dans le top 10

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 05 mars 2021 - 17:12
Image
canada
Crédits
Unsplash
Selon un rapport du Boston Consulting Group, pour une expatriation, la plupart des gens préfèrent maintenant aller vivre et travailler au Canada
Unsplash

Aujourd'hui, avec les restrictions sanitaires en Europe et dans le monde, la plupart des voyageurs se déplacent presque exclusivement pour des raisons professionnelles. Ceux qui rêvent de changer d’air pensent donc à s’expatrier ou à travailler à distance depuis un pays lointain. Selon un rapport du Boston Consulting Group, pour une expatriation, la plupart des gens préfèrent maintenant aller vivre et travailler dans les pays qui ont mieux géré la crise sanitaire et... (spoiler alert) ...la France n’est pas très bien classée cette année.

Les pays et les villes les plus prisés par les travailleurs sont ceux qui gèrent mieux la pandémie

Selon l’enquête mondiale  menée auprès de 209 000 personnes dans 190 pays, le Canada a pris la place des États-Unis comme pays préferé des expatriés pour aller vivre et travailler en 2021.
Pour expliquer les évolutions du classement, le rapport pointe la gestion de la crise sanitaire, qui a créé une nouvelle tendance: “Presque tous les pays qui sont tombés plus bas dans le classement, qui ou en ont disparu - comme les États-Unis, la France, l'Italie et l'Espagne - ont eu du mal, à un moment donné au cours de l'année dernière, à «aplatir la courbe»” de l’épidémie.
Les pays d'Asie-Pacifique qui ont fait un meilleur travail pour contenir le coronavirus, comme Singapour et la Nouvelle-Zélande se sont hissés dans le top 10 des pays les plus souhaitables pour l’expatriation.
En suivant cette logique, la France continue à perdre des partisans, passant de la 6ème place en 2014, à la 7ème place en 2018, pour terminer à la 9ème position en 2021. Aucune ville française ne se trouve cette année dans le top 10 des meilleures villes pour s’expatrier.  L’efficacité des politiques de santé publique de l’Europe, explique le rapport, ont même affecté l’Allemagne, meilleur gestionnaire de la pandémie en Europe, dont le classement a néanmoins baissé.

Moins de candidats à l’expatriation

Le sondage montre aussi que le nombre de travailleurs dans le monde qui ont déclaré qu'ils étaient prêts à déménager dans un autre pays pour travailler a baissé depuis la première enquête en 2014, passant de 63% à environ 50%. Le rapport attribue en partie cette tendance aux restrictions de voyage et à la hausse de la tendance du travail à distance.

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don