L'Unesco et l'OSCE publient un guide sur la lutte contre l'antisémitisme à travers l'éducation

Auteur:
 
Par AFP - Paris
Publié le 03 juin 2018 - 12:59
Image
La nouvelle directrice générale de l'Unesco, la Française Audrey Azoulay, le 10 novembre 2017 à Pari
Crédits
© Eric FEFERBERG / AFP
La directrice générale de l'Unesco Audrey Azoulay à Paris le 10 novembre 2017
© Eric FEFERBERG / AFP

L'Unesco et l'OSCE publient lundi un guide sur la lutte contre l'antisémitisme à travers l'éducation, à l'adresse des enseignants, de ceux qui forment les enseignants, qui rédigent les programmes et manuels scolaires, des législateurs...

"C’est la première fois qu’une agence de l’ONU élabore un guide pour lutter contre l’antisémitisme à travers l’éducation. Or, c’est un enjeu fondamental pour lequel l’éducation peut apporter la réponse la plus durable, en s’attaquant aux préjugés et à l’ignorance", a souligné auprès de l'AFP la directrice générale de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture, Audrey Azoulay.

"Antisémitisme, racisme, xénophobie et autres formes d'intolérance et discriminations, y compris contre les musulmans et les chrétiens, menacent non seulement la sécurité des individus et des communautés qui en subissent les effets mais peuvent aussi contribuer à créer le climat toxique nécessaire à l'épanouissement de l'extrémisme, du terrorisme et de la criminalité", relève pour sa part dans le préambule du livre Ingibjörg Sólrún Gísldóttir, directrice du Bureau des institutions démocratiques et des droits de l’homme (BIDDH) de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE).

Premier enjeu: pour mieux lutter contre l'antisémitisme, il est important de mieux le cerner et l'ouvrage aborde "la nature complexe de l'antisémitisme contemporain", ses manifestations, et caractéristiques -- qu'il s'agisse des stéréotypes diffamatoires éculés, de théories conspirationnistes, ou révisionnistes --, son impact.

Le guide pose les grandes bases qui doivent guider la prévention, notamment inculquer un esprit critique aux élèves et les immuniser contre les idées antisémites et la manipulation.

Il est étayé d'exemples pédagogiques concrets mais aussi de "bonnes pratiques" dans de nombreux pays.

La Norvège est par exemple saluée pour son plan interministériel d'action contre l'antisémitisme 2016-2020, avec son volet éducation, un autre consacré à la préservation de l'héritage et la culture juive, le tout assorti d'un recensement des incidents antisémites. Mais aussi les États-Unis à travers le travail du "A World of Difference Institute", ou encore la France dotée d'une Délégation interministérielle, sous l’autorité du Premier ministre, qui a pour mission de coordonner l’action publique en matière de lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT.

L'Unesco a commencé à travailler il y a un peu plus d'un an sur ce thème "très lié à la prévention des extrémismes violents", a expliqué à l'AFP Karel Fracapane, responsable de projets éducatifs sur l'extrémisme violent et la prévention des génocides à l'Unesco.

Début avril, quatre mois après avoir pris la tête de l'organisation, Audrey Azoulay avait fait du renforcement de la prévention de l'extrémisme violent un de ses axes de travail.

En 2013 l’Unesco et le BIDDH de l'OSCE avaient déjà collaboré pour un guide destiné à lutter contre l’intolérance et les discriminations contre les musulmans.

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Obama
Barack Obama, un continuum Soros/WEF teinté d’un paradoxe Kissinger/Nobel
PORTRAIT CRACHE - Barack Obama est ce personnage contradictoire, ambiguë, voire bicéphale, prêcheur de justice sociale financé par des Soros, Buffet et Goldman Sachs, ...
25 mai 2024 - 12:00
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.