Français, je vous ai compris  !

Auteur(s)
Xavier Azalbert, France-Soir
Publié le 26 septembre 2023 - 18:28
Image
Emmanuel Macron
Crédits
F.Froger / Z9 pour France-Soir
Emmanuel Macron à Strasbourg (2022)
F.Froger / Z9 pour France-Soir

EDITO - Pour bien des Français, notamment ceux qui ont le plus souffert depuis son élection, n’est-ce pas plutôt avec un "Je vous ai cons pris" que l’on peut le mieux résumer le discours prononcé dimanche soir par Emmanuel Macron ? En plein Kippour, de surcroît, sans qu'on puisse gager que ces Français lui accorderont un jour leur pardon. 

Cependant, ayant fait vœu de ne plus participer au "Macron bashing", je vais tâcher, sinon de trouver quelque chose de positif dans ce qu'il a dit avant-hier, du moins d'en tirer quelque chose de drôle. 

"L'analyse sarcastique inversée étant un des sept ressorts humoristiques de base, essayez céans, moussaillon, de le tendre suffisamment fort pour officier avec succès dans cette entreprise ad hoc." À vos ordres, mon capitaine ! (1) 

Notre bon roi Emmanuel Ier n'est responsable d'aucun des problèmes que la France et les Français rencontrent depuis six ans. Pour la plupart, ces problèmes existaient avant même qu'il ne soit nommé ministre de l'Economie et des Finances de François Hollande, donc bien avant son arrivée à l’Élysée. 

De plus, par ces soi-disant problèmes, il n'est nullement affecté. Sauf peut-être par la fin de l'abondance. Comme ce dîner à 2,65 millions d'euros (plus le coût de la sécurité) offert à nos frais en l’honneur du roi Charles III. Le voilà ramené à la frugalité (si) chère à son Palais : les frais de bouche quotidiens y seraient limités à mille euros par jour. 

En outre, l'inflation est-elle véritablement un problème ? Plus les prix sont élevés et plus les rentrées de TVA sont importantes, et plus, normalement, il y a d'argent dans les caisses de l'État. Comment cet argent est utilisé, ça, ce n'est pas son problème : c'est celui du gouvernement et de son Premier ministre.

Le président de la République est lui le garant de la Constitution. Et ça, ça lui pose problème. 

En effet, allez savoir pourquoi, mais la Constitution interdit à Emmanuel Ier d'exercer plus de deux mandats d'affilée. Quelle connerie ! Notre bon roi sera empêché de régner après 2027. La faute à qui ? Aux Français ! Car cette interdiction est intervenue non par référendum, mais par un vote du Parlement, et de fait au nom des Français. Tous les problèmes que nous rencontrons sont donc de notre faute ! 

Le projet que le Président a pour sauver la France est d’une telle dimension qu'il a dû entreprendre des chantiers gigantesques. Or mener à bien de tels projets nécessite un temps conséquent. Et s’il pouvait briguer un troisième mandat d'affilée... Hélas non. 

"Salauds de pauvres !" éructe un Jean Gabin très énervé dans La Traversée de Paris. Honte à ceux qui pensent que le Président a quelque chose à voir avec la traversée du désert des Français... 

Sincèrement, mes chers compatriotes, nous ne méritons pas d'avoir à la tête de notre pays un homme aussi intelligent. Il a la solution à tout et nous ne comprenons rien à rien. 

Prenons par exemple le sujet - brûlant - de l’écologie. Qu'importe que lui se déplace en avion, c'est nous qui ne voulons pas sauver la planète. 

Nous sommes idiots, que voulez-vous ! Moi le premier d’ailleurs, qui me refuse à comprendre l'obligation pour les moins aisés de ce monde de contracter un leasing de 300 euros par mois durant dix ans pour une Twingo électrique sans option qu’il faudra recharger tous les cent kilomètres et qui en outre ne nous appartiendra pas au terme du leasing. Est-ce l'unique solution pour pouvoir remédier au fait que les 5 000 super cargos sans lesquels nos élites et dirigeants ne pourraient pas se fournir en caviar d'Iran, homards de Madagascar ou foie gras chinois, polluent à eux seuls dix fois plus que toutes les voitures essence ou diesel du monde. 

Pareil pour les pompes à chaleur à 10 000 euros avec lesquelles nous allons devoir remplacer, à nos frais, nos vieilles pompes qui fonctionnent très bien. 

Honte à nous, assassins de la planète qui se meurt en raison de notre pingrerie. Qu'est-ce que c'est, 10 000 euros par foyer pour éviter la fin du monde ? 

Quant à vous qui n'avez pas le moyen de vous plier à ces obligations, faites donc du sport : ça réchauffe. Ou mieux, faites comme nos camarades chinois : pédalez chaque jour une heure sur un vélo qui alimente une batterie dont l'électricité ainsi générée est offerte au gouvernement. C'est vrai, quoi ! Quoique fassent les gouvernements pour nous, nous ne sommes jamais contents. Quelle ingratitude ! 

Si ces quarante dernières années, aucun des gouvernements n'a pu apporter de solutions aux problèmes du peuple, c'est que c'est tout simplement le peuple le problème. Et plutôt que de changer une nouvelle fois de gouvernement, ne vaut-il pas mieux de peuple ? 

 

(1) Thomas Nenninger s'y est brillamment essayé sur X hier matin avant moi :

Je m'en suis très légèrement inspiré. J'espère qu'il ne m'en voudra point trop de m'y être livré sans l'en avoir averti avant.

À LIRE AUSSI

Image
Trois passoires
En politique, le test des trois passoires, l’essayer, c'est l’adopter
Dans un article paru le 17 septembre 2023, la rédaction du JDD commentait les propos tenus par Marine Le Pen lors de la rentrée du RN le 16 septembre 2023 dans le Gard...
24 septembre 2023 - 10:45
Opinions
Image
chandelier
Le dîner des con-descendants
Edito - L’Elysée aurait-elle lancé une série intitulée Le dîner de con-permanents ? Nouvelle MGM, ou Macron-Goldwyn-Mayer ? L'exécutif s'est-il transformé en producteu...
21 septembre 2023 - 18:07
Opinions
Image
dyslexie
Dys sur Dys
EDITO - Peut-être est-ce la note que vous me donnerez pour cet édito... si vous daignez me pardonner le fait, qu'avec mon jeu de mots en titre, je ne fais que poursuiv...
20 septembre 2023 - 15:10
Opinions

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Lang
Sur scène ou en backstage, les spectacles de Jack Lang en politique ne manquent jamais de piment
Dans le sillage de Jack Lang, la politique, la culture et les histoires de mœurs se mêlent dans une drôle d’odeur de soufre. Une ombre plane récurrente, celle des scan...
11 mai 2024 - 09:08
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.