À neuf voix près...

Auteur(s)
Xavier Azalbert, France-Soir
Publié le 21 mars 2023 - 18:30
Image
3x3.jpg
Crédits
France-Soir
Neuf... C'est 3 fois rien.
France-Soir

ÉDITO - Hier à l'Assemblée nationale, la motion de censure « transpartisane » déposée par le groupe LIOT (Libertés, Indépendants, Outre-mer et Territoires) a été rejetée sur le fil, avec seulement 278 votes pour, sur les 287 requis.

Oui. Seulement 9 votes supplémentaires auraient suffi afin de renverser le gouvernement. Soit un petit 3% du nombre de députés minimal nécessaire pour faire adopter la motion.

Un écart tellement infime qu'un gouvernant à l’écoute de son peuple doit forcément en tirer des enseignements. Neuf, c'est trois fois rien.

Saluons cependant le fait que cette motion ait été votée par la totalité des députés LFI (La France Insoumise), la totalité des députés RN (Rassemblement National), la totalité des députés PS (Parti Socialiste) et la totalité des députés EELV (Europe écologie Les Verts).

Une motion qui a été soutenue aussi par dix-huit des vingt députés GDR (groupe de la gauche démocrate et Républicaine, l'ancien groupe communiste). Les deux non-votants sont Emeline K'Bidi et Frédéric Maillot.

tableau

Pour la plupart des observateurs, le fait qu'il convient de retenir est le nombre de députés Les Républicains (LR) qui ont décidé de soutenir cette motion de censure : dix-neuf l'ont votée, soit 31% des parlementaires issus de ce groupe.

Ces derniers sont : Jean-Yves Bony, Dino Cinieri, Vincent Descoeur, Jean-Pierre Vigier, Isabelle Valentin, Julien Dive, Fabrice Brun, Pierre Cordier, Emmanuelle Anthoine, Aurélien Pradié, Fabien Di Filippo, Pierre Vatin, Maxime Minot, Raphaël Schellenberger, Ian Boucard, Josiane Corneloup, Francis Dubois, Justine Gruet, Nicolas Forissier et Pierre-Henri Dumont.

Notons également que deux députés LIOT, eux, ne l'ont pas votée. Il s'agit de Christophe Naegelen et de Pierre Morel à L'Huissier. Leur groupe est pourtant celui qui a déposé la motion.

Quant aux cinq députés « non-inscrits » (députés qui n'appartiennent à aucun groupe parlementaire), quatre ont voté la motion. Seule Emmanuelle Ménard ne l'a pas votée.

Je laisse à chacun d'entre vous le soin d'exprimer les enseignements qu'il y a lieu de tirer de ce vote, si crucial pour l'avenir du pays, notamment en vue d'un retour légitimement espéré de la paix sociale. En effet, l'analyse à chaud se départit souvent de l'objectivité qui est exigée de l'analyste politique.

Cependant, au-delà du discours d’Emmanuel Macron de ce 23 mars 2023 à 13 heures, les observateurs ont déjà leurs yeux tournés vers la grève de jeudi 23 mars 2023. 

Rien de neuf. 

À LIRE AUSSI

Image
Macron
Emmanuel Macron, un président ordinaire, non essentiel, au mépris de la démocratie ?
BRÛLOT - N'en déplaise aux flatteurs professionnels qui le comparent à Louis XIV pour obtenir ses bonnes grâces, Emmanuel Macron a beau se prendre pour le Roi Soleil, ...
16 mars 2023 - 19:30
Opinions
Image
deconstruction
De la déconstruction de la civilisation occidentale traditionnelle et de ses valeurs
Comme promis in fine dans un de mes précédents édito (« I comme Icare »), je viens m'entretenir avec vous ce jour de la déconstruction de la civilisation occidentale t...
17 mars 2023 - 07:59
Opinions
Image
deconstruction
De la déconstruction de la civilisation occidentale traditionnelle et de ses valeurs
Comme promis in fine dans un de mes précédents édito (« I comme Icare »), je viens m'entretenir avec vous ce jour de la déconstruction de la civilisation occidentale t...
17 mars 2023 - 07:59
Opinions

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Hollande
François Hollande, président belliqueux, mais adepte du scooter
Entre théories politiques floues, promesses électorales non tenues et un penchant pour l'action militaire “à mi-chemin", François Hollande aura été plus souvent à la t...
13 juillet 2024 - 12:16
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.