Parler, écouter, réfléchir (entretien avec Éric Morillot des "Incorrectibles")

Auteur(s)
Xavier Azalbert, France-Soir
Publié le 31 août 2023 - 11:30
Image
Azalbert_Morillot
Crédits
Capture d'écran par photographie
Xavier Azalbert a été reçu par Éric Morillot, sur le plateau des Incorrectibles.
Capture d'écran par photographie

ÉDITO - Interviewé en 1980 à la télévision dans une émission en direct, Georges Marchais, alors secrétaire général du Parti communiste, avait sorti cette réplique culte : "Il n'y a que les imbéciles qui ne changent jamais d'avis. C'est ce que je dis depuis toujours." Et il avait ajouté ceci, après que le public avait ri en raison à cela, dans la seconde qui a suivi : "J'ai peut-être dit une connerie, là." Et bien non ! C'était drôle, certes, mais c'est tout sauf "une connerie". 

Le meilleur moyen de ne pas se tromper

En effet, d'accord, donner un avis argumenté et structuré, dérouler le fil de ses idées de la sorte est aussi important que prendre le temps d'écouter le positionnement des autres qui doit être pareillement présenté, mais il faut également prendre ensuite celui de réfléchir : le temps nécessaire à la réflexion, l'analyse objective, constructive, pleine et entière et détachée de l'influence de l'ego et des biais divers et variés. 

Oui. Faire progresser le débat pour pouvoir apporter des solutions appropriées et qui conviendront, sinon au plus grand nombre du moins aux décideurs (en espérant qu'ils œuvreront pour le bien commun), c'est parler puis écouter, ceci qu'importe dans quel ordre, mais avec autant de conviction et d'attention durant ces deux étapes. Et il faut aussi se donner le temps de l’absorption des éléments d'informations qui est nécessaire à une analyse globale, sous tous les angles : l'analyse qui est requise pour, autant que faire se peut, ne pas se tromper. 

Et ceci est vrai bien que, avoir pour principe de réflexion qu'on peut avoir tout faux, finalement, parce qu'on a oublié ou négligé un aspect ou un point pourtant important ou parce qu'on a été grugé, trompé dans son analyse par une présentation biaisée (ou complètement falsifiée) de tel ou tel fait, avoir pour principe de réflexion cette remise en cause permanente reste toujours le meilleur moyen de ne pas se tromper. Voilà pourquoi la "petite" phrase de George Marchais était en fait bien plus "grande" qu'il n'y paraît.

Entretien avec Éric Morillot

Parler, écouter, réfléchir et douter : c'est ce dont je me suis efforcé de faire état et de faire preuve dans les réponses que j'ai apportées aux questions qui m'ont été posées par Éric Morillot, le présentateur de Les Incorrectibles, dans l'émission du 28 août 2023. 

Durant cet entretien, nous avons discuté en premier lieu de l'éducation que j'ai reçue et de ma carrière chez McKinsey, de mon passage à l'entrepreneuriat et de la création de la première banque en ligne. Ensuite nous avons abordé l'histoire du journal France-Soir, puis la Covid-19 en tant que tournant, ce qui est exact, pour notre canard version moderne. Et cela fait, nous avons poursuivi et terminé avec les positions jugées "dissidentes", "résistantes" que je formule dans mes éditos, ainsi que mon observation du champ politique et mon analyse sur la gestion de la Cité. 

Mais par un échange d'idées ainsi opéré, c'est ensemble que nous avons livré une critique objective du journalisme actuel, en France et à l'international, à travers notamment les expériences de censure auxquelles France-Soir a été confronté. Confronté avec succès s'agissant des attaques de Libération et du Monde, ainsi que celles de Google, cela même si, concernant ces deux derniers, chacun d'eux a interjeté appel dans son dossier respectif.

Et comme ce qui compte pour moi, c'est avant tout votre avis à vous, les lecteurs de France-Soir, j'aimerais partager avec vous cette émission et espérer en retour que vous me fassiez part de votre analyse de son contenu et de sa forme en commentaire de cet édito. Je vous en remercie à l'avance, et moi je répondrai à vos commentaires dans un prochain édito.

À LIRE AUSSI

Image
foule
Manipulation des masses : cet avion sans pilote que nous laissons voler
ÉDITO - Il y a une dizaine d'années, une liste des "Dix Stratégies de Manipulation des masses" a été diffusée, dont la paternité a été attribuée de manière erronée à N...
21 août 2023 - 17:45
Opinions
Image
meloni ursula von der leyen
Giorgia Meloni : un peuple averti en vaut deux
ÉDITO - "Un homme averti en vaut deux", dit l'adage. Ce qui devrait fonctionner aussi pour les peuples. Dès lors, il me faut revenir un instant sur Giorgia Meloni, la ...
11 août 2023 - 15:30
Opinions
Image
Macron
Remaniement : on prend les mêmes (ou presque) et on recommence
ÉDITO - Souvenez-vous. Quand, lors de son premier mandat, Emmanuel Macron avait remplacé au poste de ministre des Sports Laura Flessel, l'escrimeuse double médaillée d...
13 août 2023 - 12:30
Opinions

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
sarko
Nicolas Sarkozy, lapin bling-bling mariné dans des affaires en tous genres
PORTRAIT CRACHE - Que dire de Sarko, tant cet homme a défrayé la chronique, de procès-verbaux en registres de tribunaux ... ? Tout ou rien ... Cet ancien président, mi...
21 juillet 2024 - 10:13
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.