Ici Paris, les Français contrôlent les Français...

Ici Paris, les Français contrôlent les Français...

Publié le 23/11/2021 à 09:51
FS
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Alain Tranchant, pour FranceSoir

Cet espace d’opinion permet la libre expression des idées et d’engendrer le débat. Les articles et vidéos publiés dans cette rubrique peuvent parfois ne pas faire consensus, en savoir plus

-A +A

CHRONIQUE — Nous vivons des temps extraordinaires. Au sens littéral du terme : qui étonnent par leur bizarrerie...

À l'époque de la France combattante, les Françaises et les Français qui ne voulaient pas croire en la disparition de leur pays sous la botte nazie, étaient à l'écoute de Radio-Londres, dont les messages commençaient toujours par cette belle formule : "Ici Londres, les Français parlent aux Français. Honneur et patrie".

Aujourd'hui, par la grâce d'un virus que les gouvernants des pays riches ont combattu de la pire des manières, avec les magnifiques résultats qui apparaissent sous nos yeux : une immunité naturelle nullement atteinte en dépit d'une "vaccination" à marche forcée, et un contrôle de la population qui met les peuples dans la rue, c'est un tout autre précepte qui s'applique en France : "Ici Paris, les Français contrôlent les Français".

Par la vertu, pour ne pas dire la folie du passe sanitaire (qui a d'autant moins de justification que les "vaccinés" peuvent être infectés et transmettre le virus), les dirigeants d'associations sportives se trouvent, eux aussi, investis, comme tant d'autres, et de fait, d'une sorte de mission de service public, celle d'un contrôle des participants à leurs réunions, qui laisse pantois.

À la veille de leur assemblée générale, les paisibles adhérents d'un club ont ainsi pu recevoir une missive de leur président, leur indiquant qu'à la suite de plusieurs contrôles dans leur ville — comme si la police n'avait pas autre chose à faire, quand l'insécurité est à son zénith ! — le passe sanitaire serait obligatoire pour l'entrée dans la salle de réunion. Imaginez la situation de l'adhérent qui n'a pas ouvert sa boite mail : s'il n'a pas son smartphone avec lui, il est contraint de retourner le chercher chez lui, ou bien de ne pas assister à la réunion de son club...

Et, malheur à ceux qui n'ont pas cédé au conformisme ambiant en refusant la piqure ; ils sont en réalité tout simplement interdits de participation à la réunion.

Pour faire bonne mesure, il était ajouté que même si le passe sanitaire a déjà été contrôlé à l'occasion des activités du club (qui se déroulent pourtant en plein air !), les participants devraient à nouveau s'en munir, ainsi que d'un masque.

Le message ne disait pas, cependant, si le port du masque serait obligatoire lors... du vin d'honneur qui clôturerait l'assemblée générale !

À l'impossible, nul n'est tenu, a-t-on coutume de dire. À l'absurde, non plus. Mais voilà où l'on en arrive à force de manipulations d'un peuple : les Français contrôlent les Français.

Sauf erreur de ma part, c'est ainsi que l'on vivait dans feu l'Allemagne de l'Est, sous la dictature communiste. Et c'est bien ainsi que l'on vit dans la Chine de 2021. Belles références !

Franchement, est-ce que la lutte contre un virus mérite qu'un peuple s'accommode aussi facilement de telles contraintes autoritaires, et perde aussi rapidement le sens de l'honneur et le goût de la liberté ? À sa décharge, il faut admettre que le pouvoir, politique comme médiatique, l'y a beaucoup aidé...

Auteur(s): Alain Tranchant, pour FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




"À l'impossible, nul n'est tenu, a-t-on coutume de dire. À l'absurde, non plus."

Newsletter


Fil d'actualités Opinions




Commentaires

-

Je m'abonne à la Newsletter FranceSoir