La guerre civile aura-t-elle lieu ?

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

La guerre civile aura-t-elle lieu ?

Publié le 18/08/2020 à 17:13 - Mise à jour le 19/08/2020 à 15:22
Pixabay
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Raphael Delaloye pour FranceSoir
-A +A

Trbune : Pourquoi le masque est-il un cheval de Troie qui conduit notre société vers le chaos ?

Est-ce parce que le visage de l’Homme est effacé, caché à ses semblables ?

Comme une négation de son identité ? une restriction de sa personnalité ? un mur entre soi et le monde ? un obstacle  à l’être relationnel ? un filtre contre-nature qui nous déshumanise ?

Est-ce dû au fait que l’artifice est utilisé par les bandits depuis la nuit des temps ?

Par les bourreaux pour faire taire leurs victimes ? par les casseurs dans les manifestations ? Par des sectes obscures pour leur rituels ?

Est-ce parce que il est la contradiction la plus manifeste depuis le début de la crise corona ?

L’objet qui dit avec autorité une chose et son contraire, inutile et indispensable à la fois, confusion totale pour les neurones qui préfèrent démissionner ? une sorte de mensonge avéré, publié sans excuse ?

Est-ce par sa force psychologique ?

Parce qu’il s’apparente trop à un bâillon, nous empêchant de nous exprimer ?

Est-ce la ressemblance avec une muselière, qui nous empêcherait de nous défendre ou d’exercer notre flair ? Est-ce parce qu’il contredit la logique de la vie qui est respiration ? parce qu’il bloque notre inspiration qui est confiance en soi et créativité ? ou parce qu’il empêche d’aspirer à un monde meilleur ?

Est-ce parce que la mesure est imposée sans mesure justement, sans précaution, sans argument vérifiable ?

en dépit des alertes lancées ? en dépit du bon sens commun ? Sans étude en double aveugle ou autre modélisation exigées à d’autres ?

Est-ce parce qu’il ne tient pas ses promesses ?

Avec des mailles cent fois plus grandes que le virus contre lequel il veut nous protéger ? parce qu’il retient les gros microbes rejetés de nos poumons, offrant un bouillon de culture juste devant notre nez, affaiblissant ainsi notre système immunitaire ? Est-ce parce que les germes en tous genres sont (souvent) déjà dans l’emballage ? ou simplement parce qu’il échoue à fédérer des citoyens autour d’une solidarité unanime ?

Est-ce parce que la fin de son utilisation nous échappe complètement ?

Parce que chacun sait, ou sent, que cela ne finira jamais, que le point de non retour a été atteint ? parce que, vaccin ou pas, il y aura toujours une raison d’être invité ou obligé à le porter ?

Est-ce parce que le sujet monopolise les « débats » en masquant mal la débâcle économique, les dérives éthiques ou les délires technologiques ?

La réponse appartient à chacun. Car l’utilisation ou non du masque est comme la reconnaissance de l’existence de Dieu : elle est de l’ordre de la croyance. Et c’est là tout l’enjeu.

La croyance est liberté. L’imposition autoritaire d’une croyance, fusse-t-elle une promesse d’un monde meilleur pour tous, conduit inévitablement au refus et à la révolte.

Si toutes sortes d’études venaient à confirmer l’efficacité du masque, des quantités d’autres prouveraient sa dangerosité. Le bon sens logique des uns se borne à l’inquiétude compréhensible des autres. Tout le monde a raison et tort à la fois.

Il n’y a pas deux camps, mais un seul peuple, sidéré, blessé, traumatisé... au bord de l’éclatement. Or la division ouvrirait les portes à l’irrationnel, aux conflits, à la répression, à l’autoritarisme et à la guerre dans lesquels nous serions évidemment tous perdants, partisans ou opposants au masque.

La seule réponse raisonnable est donc un peuple uni. Et son seul combat raisonnable sera pour la liberté.

Alors, et alors seulement la guerre civile n’aura pas lieu.

https://raphaeldelaloye.blog.tdg.ch/

 

Auteur(s): Raphael Delaloye pour FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Newsletter


Fil d'actualités Opinions




Commentaires

-

Je m'abonne à la Newsletter FranceSoir