L'étrange histoire de Geert Vanden Bossche

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

L'étrange histoire de Geert Vanden Bossche

Publié le 24/03/2021 à 16:40 - Mise à jour à 17:33
FS
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

TRIBUNE - Rosemary Frei, journaliste scientifique, raconte l'étrange histoire de Geert Vanden Bossche : sa lettre ouverte, son interview vidéo et ses partisans de premier plan.  Article traduit par FranceSoir

 

TRIBUNE DE ROSEMARY FREI : Le 6 mars, une lettre ouverte de Geert Vanden Bossche, PhD, DVM, et une interview vidéo de lui par Phillip McMillan, MD ont été mises en ligne.

À première vue, Vanden Bossche semble adresser des préoccupations crédibles à propos de la Covid.

Il dit que la campagne de vaccination Covid entraînera la mutation du nouveau coronavirus en un «virus super-infectieux». Et par conséquent, il appelle à l'arrêt immédiat de l'utilisation des vaccins actuels.

Si les humains sont «engagés à perpétuer son espèce, nous n'avons d'autre choix que d'éradiquer ces variantes virales hautement infectieuses» via «de grandes campagnes de vaccination», affirme Vanden Bossche dans sa lettre ouverte. Cependant, poursuit-il, contrairement aux vaccins Covid actuellement utilisés, ces nouveaux vaccins doivent se concentrer sur la stimulation de la production de masse du composant du système immunitaire connu sous le nom de cellules tueuses naturelles.

Mais Vanden Bossche fonde ses vues sur des hypothèses non prouvées . Ceci est similaire à, et s'appuie sur, des auteurs d'articles de modélisation de haut niveau qui utilisent des cadres théoriques pour attiser les craintes quant à la dangerosité supposée des nouvelles variantes.

Malgré cela, les opinions de Vanden Bossche ont été très rapidement et positivement accueillies par des opposants connus en matière de vaccins tels que Del Bigtree dans son émission du 11 mars (à partir de 57:25) et Vernon Coleman dans sa vidéo et son article du 13 mars .

Bigtree et Coleman acceptent et amplifient pratiquement sans limitation les point de vues de Vanden Bossche. Ils insinuent fortement à leurs abonnés extrêmement crédules qu'il n'y a pratiquement pas de vérification à effectuer ou de prendre le temps pour effectuer un second examen objectif.

Mais d'après mon expérience en tant qu'ancien écrivain et journaliste médical (1988-2016) – avec en particulier un passage de quatre mois avec le géant des relations avec les médias FleishmanHillard en 1994 (oui, j'ai travaillé pour le côté obscur) - cela a toutes les caractéristiques d’une campagne d’astroturf d’une entreprise pharmaceutique. C'est une étape supplémentaire dans la quête de l'effacement de plusieurs décennies d’information sur le fait que nos systèmes immunitaires sophistiqués et hautement efficaces fonctionnent bien et n'ont pas besoin de l'aide de l'industrie biomédicale / pharmaceutique.

De nombreuses preuves existent que Vanden Bossche a un agenda, pas si caché que cela. Par exemple, juste avant les trois minutes de l'interview vidéo de Vanden Bossche par McMillan, Vanden Bossche indique qu'il est un développeur de vaccins de longue date. Il ajoute qu'il se concentre maintenant sur les vaccins qui «éduquent le système immunitaire de manière à être dans une certaine mesure plus efficace que ce que nous faisons actuellement avec nos vaccins conventionnels». De toute évidence, il a des conflits d'intérêts importantsPar conséquent, il n'a aucune crédibilité lorsqu'il s'agit de conseiller le public ou quiconque sur la manière d'éviter les effets négatifs de la vaccination de masse.

Cependant, Bigtree, Coleman et d'autres ne signalent aucun de ces problèmes. Bien qu'ils prennent les affirmations de Vanden Bossche très au sérieux, ces personnalités des médias alternatifs de haut niveau ne font même pas de diligence raisonnable de base, comme examiner McMillan, qui est l'homme qui a interviewé Vanden Bossche, ou la société à laquelle McMillan est apparemment affilié, Vejon Health. Bigtree, par exemple, s'appuie fortement sur l'interview de McMillan pour le contenu de son émission du 11 mars.

Autant que je sache, McMillan et Vanden Bosch ne font pas partie des milliers de médecins, de chercheurs et d'autres personnes ayant des diplômes d'études supérieures ou des qualifications équivalentes qui ont complètement démystifié le récit officiel de la Covid au cours des 12 derniers mois. Au contraire, les deux sont soudainement sortis du bois.

De plus, McMillan n'a rien en lui qui pourrait l’apparenter à un expert en vaccins. Sur son site Web, il se décrit comme une «autorité responsable de la démence». L'article le plus récemment publié que je puisse trouver date de 2016 et est consacré à la maladie d'Alzheimer dans la revue Medical Hypotheses. (Dans cet article, lui et son co-auteur proposent une supplémentation nutritionnelle pour réduire la charge corporelle en aluminium, dont un niveau élevé est lié à la maladie d'Alzheimer.) De plus, quand on clique sur http://www.vejonhealth.com on reçoit un message indiquant que le site Web n'est pas utilisé. En effet, Vejon semble être une entreprise en sommeil .

J'ai donc tout d’abord ignoré l'interview de McMillan et la lettre ouverte de Vanden Bossche. Mais le 12 mars, j'ai été contacté par le producteur de l’émission autrement appelée le Gary Null Show sur le Progressive Radio Network . Le producteur, Richard Gale, m'a demandé d'être une invitée. J'ai accepté de faire l'interview le 15 mars.

Environ une heure et demie avant le début de l'entrevue, j'ai contacté Gale et lui ai demandé sur quoi l'interview serait centrée. Gale m'a dit que Null voulait discuter de l’émission de Bigtree sur la lettre de Vanden Bossche et Gale m'a envoyé le lien internet. J'ai donc rapidement lu la lettre ouverte et regardé l'interview complète et de Del Bigtree. Un nuage d’alertes rouges m’a sauté aux yeux.

À l'heure de début de l'entrevue fixée à 12 h 30 le 15 mars, Null a procédé à la lecture en direct, pendant environ 12 minutes, de certains points clés de la lettre ouverte. Il a dit au public de les prendre au sérieux. Puis Null m'a mis à l'antenne. Mais il ne m'a pas laissé parler de la lettre. Au lieu de cela, il m’a interrompu à plusieurs reprises mes efforts pour le faire et a insisté pour que je ne discute que des nouveaux variants du virus. Alors j'ai raccroché. Et j'ai été retiré du replay de la diffusion de l'émission de Null.

Je vais être interviewée en direct aujourd'hui (16 mars) à partir de 16h30, par Ryan Cristián de The Last American Vagabond. Nous parlerons de la lettre de Vanden Bossche et de l'interview de McMillan. Apparemment, Ryan est sur la même longueur d'onde que moi.

Pendant ce temps, mes tweets sur la lettre ouverte et l'interview de Null ont suscité beaucoup de réactions. Et, en l'occurrence, depuis dimanche, les gens m'envoient des courriels pour m'encourager à lire la lettre de Vanden Bossche et à regarder son interview. Beaucoup sont influencés par son appel à l'arrêt immédiat de l'utilisation de la campagne actuelle de vaccins Covid et par le fait que des gens comme Bigtree propagent ses messages.

J'ai donc décidé d'écrire cet article pour exposer quelques-uns des dizaines d'indices montrant que ce cas curieux est une continuation de la tromperie générale de la Covid.

Voici sept autres de ces indices:

1. Dans son émission du 11 mars , Bigtree montre une diapositive avec les antécédents de Vanden Bossche. Cela indique qu'il est affilié à la Fondation Bill & Melinda Gates, à l'Alliance mondiale pour les vaccins et la vaccination (GAVI), à GlaxoSmithKline, à Novartis et à d'autres promoteurs de vaccins . Dell qualifie Vanden Bossche de «créateur de vaccins de renommée mondiale». Coleman l'appelle «un très éminent spécialiste des vaccins».

Mais, combiné au contenu de sa lettre ouverte, il est impossible de croire qu'il est en fait un initié qui s'est maintenant retourné contre ses camarades très puissants. (Plus à ce sujet ci-dessous.) Il est plus probable qu'il soit leur complice.

Une autre indication que la lettre est conçue pour faire de la propagande plutôt que pour laisser parler des preuves objectives est le libellé utilisé par Vanden Bossche. Il écrit, par exemple, qu'il «courait contre la montre» pour écrire «cette lettre angoissante» dans laquelle il «mettait toute sa réputation et sa crédibilité en jeu» pour aider à «renverser la vapeur» contre cet «irrépressible monstre»que le virus pourrait bientôt devenir si nous ne tenons pas compte de Vanden Bossche.

 

2. Dans sa lettre ouverte, Vanden Bossche écrit également: «Je peux vous assurer que chacun des vaccins actuels a été conçu, développé et fabriqué par des scientifiques brillants et compétents.» Cependant, il ne dit pas un mot sur le taux massif d'événements indésirables et le profil d'efficacité très limité des vaccins créés par ces «brillants scientifiques».

3. Vanden Bossche affirme également qu'il existe «une menace de plus en plus [-] croissante provenant de variantes hautement infectieuses à propagation rapide». Mais comme je l'ai détaillé dans mon  article du 3 février et dans la vidéo qui l'accompagne sur les nouveaux variants, rien ne prouve qu'elles sont hautement contagieuses ou le seront de sitôt.

4. Il y a une possibilité de résistance virale, comme je le note par exemple dans mon article du 9 mars 2021 et la vidéo qui l'accompagne. Mais ce n'est pas la principale menace dont Vanden Bossche tente de nous faire peur en disant que le virus est susceptible de se propager tellement rapidement en raison des campagnes de vaccination de masse actuelles qu'il pourrait bientôt échapper à toutes les tentatives actuelles pour arrêter sa propagation. N'oubliez pas, par exemple, que la campagne annuelle de vaccination de masse contre la grippe n'a pas provoqué une spirale incontrôlable de la grippe et décimé la population mondiale . 

5. Vanden Bossche écrit également que certains anticorps sont fabriqués par le système immunitaire inné, mais que ces anticorps «naturels» ne sont pas spécifiques. Il déclare également qu'ils ont une «maturité sous-optimale» et qu'ils sont «plutôt limités et de courte durée». Il affirme qu'ils constituent un maillon très faible dans nos réactions immunitaires aux pathogènes tels que le nouveau coronavirus: «la combinaison d'une infection virale sur un fond de maturité et de concentration sous-optimales d'Ab [anticorps] permet au [nouveau virus corona] de sélectionner des mutations [, ainsi] lui permettant d'échapper à la pression immunitaire. »

Cependant, ces déclarations sont sur un terrain très instable. Pour les raisons suivantes, et entre autres choses: 1) Vanden Bossche ne fournit de preuve directe et non théorique que cela se produit ni dans l'article original du 6 mars ni dans son suivi du 13 mars ; 2) Les « anticorps naturels »' qui sont produits après avoir rencontré un agent pathogène ne sont qu'une petite partie d'une défense du système immunitaire de première ligne rapide, efficace et à large assise - connue sous le nom d'immunité « innée » ou « passive » - qui en fait comprend en grande partie d'autres composants ; et 3) Vanden Bossche minimise l'efficacité des anticorps que notre corps produit naturellement dans le cadre de la partie de deuxième ligne («adaptative») du système immunitaire qui nous a également extrêmement bien servis pendant des millénaires.

Un commentaire du 11 mars par Michael Yeadon et Marc Girardot a des informations similaires à mes points 3, 4 et 5. Cependant, les deux le présente d'un angle très pro-vaccin à ARNm et en grande partie corroborant le récit officiel de la Covid - je ne souscris ni à l'un ni à l'autre dont.  

6. Vanden Bossche n'a pas non plus de références dans ce document original. Il en inclut certains dans son document de suivi, le 13 mars, affiché sur son site Web . Mais ce document du 13 mars, comme celui du 6 mars, n'a pas été affiché sur le site Web d'une revue, sans parler d'un document révisé par des pairs, ni révisé d'une manière plus sérieuse. Et dans une approche inhabituelle, il n'attache pas chaque référence à une déclaration particulière dans son document; il énumère plutôt les références à la fin de l'article sous des catégories telles que «anticorps naturels».

7. Vanden Bossche insiste sur la nécessité de «grandes campagnes de vaccination». Celles-ci, écrit-il, devraient être destinées aux «vaccins à base de cellules NK [natural-killer]» qui «permettront principalement à notre immunité naturelle d'être mieux préparée… et d'induire l'immunité collective».

Mais il n'est pas très logique de croire que la seule solution à la possibilité théorique d'une évasion immunitaire, telle qu'elle est soutenue par quelqu'un qui se concentre longtemps et fortement sur la vaccination par opposition à d'autres moyens d'améliorer la santé, est encore une vaccination de masse.

Sans oublier que le concept d'immunité collective est inventé. Après tout, si votre système immunitaire vous protège contre un agent pathogène, peu importe que quelqu'un d'autre le soit ou non.

Je suis d'accord pour dire que nous devrions arrêter l'utilisation des vaccins actuels. Mais nous devons également arrêter la production et l'utilisation d'antiviraux et d'anticorps et de toutes les autres parties du complexe industriel Covid.

La Covid a un taux de survie extrêmement élevé. Alors pourquoi développer une autre solution coûteuse, invasive et expérimentale à un problème qui existe à peine, voire pas du tout?

Tout cela est très curieux.

Après avoir obtenu une maîtrise en biologie moléculaire de la Faculté de médecine de l'Université de Calgary, Rosemary Frei est devenue rédactrice indépendante. Pendant les 22 années suivantes, elle a été écrivain médical et journaliste. Elle a de nouveau basculé au début de 2016 vers le journalisme d'investigation à plein temps. Son site Web est RosemaryFrei.ca.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Geert et paix

Newsletter


Fil d'actualités Opinions




Commentaires

-