Selon que vous serez misérable ou puissant...

Auteur(s)
Alain Tranchant, pour FranceSoir
Publié le 02 mars 2021 - 18:35
Image
L'Avis Tranchant d'Alain
Crédits
FS
La justice, c'est comme la Sainte Vierge, si on la voit pas de temps en temps, le doute s'installe. (Michel Audiard)
FS

"Monsieur le Premier ministre, méfiez-vous des juges !" Je cite, de mémoire, ce conseil que donnait François Mitterrand, président de la République, à Edouard Balladur, Premier ministre du gouvernement de cohabitation en 1993. C'est dire que les relations tumultueuses entre le politique et le juge ne datent pas d'aujourd'hui ...

Il y a quelques décennies, il était de bon ton dans la sphère politique de dire que l'on ne commente pas une décision de justice. Ce qui est pourtant demandé tous les jours aux étudiants en droit. Il semblerait que cela soit moins vrai désormais, et sans doute faut-il y voir la conséquence d'une évolution des relations politique-justice. Et, de fait, de nombreuses personnalités politiques n'ont pas hésité à critiquer la sévérité de la décision, ainsi qu'à apporter leur soutien à Nicolas Sarkozy au soir de sa condamnation par le Tribunal correctionnel de Paris.

Evidemment, ce jugement a fait l'objet d'un appel et, tant qu'une décision définitive ne sera pas intervenue, l'ancien chef de l'Etat doit être considéré comme innocent. Mais les magistrats de première instance savaient bien que leur jugement allait frapper l'opinion, et pas simplement par ses... 260 pages ! "Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir", disait La Fontaine dans "Les animaux malades de la peste". En notre temps, La Fontaine devrait sans doute inverser sa formule, car on éprouve trop souvent le sentiment que la justice est faible envers les délinquants ordinaires qui pourrissent la vie de nos compatriotes dans certains quartiers, et d'une grande férocité envers des hommes publics qui ne vont tout de même pas troubler la tranquillité publique, ni porter atteinte à l'ordre public.

Que les femmes et les hommes politiques aient, s'ils le méritent, à rendre des comptes à la justice, il n'y a là que de très normal. Mais ils doivent être traités à l'égal de tout justiciable. Sans faveur particulière, avec la même sérénité, avec une égale sévérité.

Sans doute Nicolas Sarkozy aurait-il dû prendre au pied de la lettre le conseil de François Mitterrand à Edouard Balladur, et éviter de téléphoner à son avocat et ami Thierry Herzog. Mais enfin, comment admettre que l'on puisse bâtir une décision de justice en se fondant sur des procédés tellement contestables (les écoutes téléphoniques interdites d'un avocat et de son client) que le juge van Ruymbeke lui-même a pu dire qu'il n'y aurait jamais eu recours ?

Tous les moyens ne doivent pas être permis à la justice pour aboutir à ses fins. Les politiques ne doivent certainement pas être au-dessus des lois. Les juges non plus.

À LIRE AUSSI

Image
L'Avis Tranchant d'Alain
1958-2022 : rebâtir la République pour refaire la France | l'avis Tranchant d'Alain
Nous sommes en 1957 ! En cet hiver 2021, la situation de la France présente beaucoup d'analogies avec cette année qui a précédé le grand basculement de 1958 : notre pa...
22 février 2021 - 13:23
Opinions
Image
L'Avis Tranchant d'Alain
Le Conseil scientifique entre en ...complotisme ! l'avis Tranchant d'Alain
Tribune : "Avoir raison trop tôt est un grand tort". C'est Edgar Faure, président du Conseil sous la IVème République, membre du dernier gouvernement du général de Gau...
19 février 2021 - 10:32
Opinions

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Soros
George Soros entre coups de bourse, coups de cœur et coups d'Etat
PORTRAIT CRACHE - George Soros : le super-héros des marchés qui jongle avec les chiffres et secoue le cocotier de Wall Street quand il “n’ouvre pas les sociétés” à la ...
16 février 2024 - 16:00
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.