Paris : Hidalgo confirme la zone à trafic limité pour début 2024

Auteur:
 
AFP - Paris
Publié le 29 mars 2023 - 22:47
Mis à jour le 30 mars 2023 - 08:06
Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Presse)
Image
Crédits
AFP/Archives - LUDOVIC MARIN
La rue de Rivoli à Paris, le 23 février 2023.
AFP/Archives - LUDOVIC MARIN

La zone à trafic limité (ZTL) du centre de Paris, qui vise à interdire la circulation dans l'hypercentre aux véhicules sans motif d'arrêt, verra bien le jour début 2024, juste avant les Jeux olympiques, a confirmé la maire PS Anne Hidalgo lors d'un entretien à l'AFP.

"La ZTL se fera bien début 2024", a réaffirmé l'élue socialiste, qui avait début 2022 décidé de repousser d'un an et demi la mise en place de ce projet phare de sa deuxième mandature.

Cette ZTL doit réduire drastiquement la place de la voiture dans l'hypercentre de la capitale - quatre premiers arrondissements, plus les parties des Ve, VIe et VIIe situées entre le boulevard Saint-Germain et la Seine - via l'interdiction du trafic dit de transit, qui représente 50% du trafic actuel, selon la mairie.

La majorité de gauche avait justifié ce report par la nécessité de "prendre le temps" d'une étude d'impact et d'une enquête publique qui doit associer les habitants, les autorités de transports, les commerçants et les grands magasins.

"On tient les délais", affirme Anne Hidalgo à l'AFP. "Nous transmettrons notre dossier à l'Autorité environnementale dans les semaines à venir pour une enquête publique à la fin de l'été".

Parallèlement, l'ex-candidate du PS à l'élection présidentielle doit convaincre le préfet de police Laurent Nunez dont le prédécesseur, Didier Lallement, avait exprimé de "fortes réserves sur le projet tel qu'envisagé" par la mairie.

"On discute encore, en très bonne intelligence, du périmètre avec la préfecture de police. Ces aménagements ne l'empêcheront pas de continuer à mener sa mission de protection des Parisiens", promet Anne Hidalgo.

La préfecture de police est en effet située en plein cœur du périmètre prévu pour la ZTL, sur l'île de la Cité. Pour l'ancien préfet, le projet de la mairie risquait d'engendrer "des difficultés pour la circulation des services de secours et de police en périphérie de la zone" ainsi qu'un "impact négatif pour l'activité économique de la capitale".

Les relations entre la préfecture et la mairie se sont notoirement améliorées depuis le changement de préfet, même si des oppositions persistent, comme sur le projet de piétonnisation de l'axe de la Tour Eiffel, suspendu en raison de l'opposition de l'Etat.

Début mars, la majorité écologiste de Lyon a dévoilé un plan visant à piétonniser et limiter le trafic des véhicules à moteur dans l'hypercentre de Lyon d'ici à 2026.

Les automobilistes non autorisés devront donc y contourner des ZTL, déjà déployées dans des villes comme Nantes, Rennes et Grenoble.

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Lang
Sur scène ou en backstage, les spectacles de Jack Lang en politique ne manquent jamais de piment
Dans le sillage de Jack Lang, la politique, la culture et les histoires de mœurs se mêlent dans une drôle d’odeur de soufre. Une ombre plane récurrente, celle des scan...
11 mai 2024 - 09:08
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.