Pass sanitaire : seuls les grands centres commerciaux seront concernés, selon Bruno Le Maire

Auteur:
 
Par AFP - Paris
Publié le 18 juillet 2021 - 03:16
Image
Le centre commercial de Beaugrenelle à Paris, le 30 janvier 2021
Crédits
© Ludovic MARIN / AFP/Archives
Le centre commercial de Beaugrenelle à Paris, le 30 janvier 2021
© Ludovic MARIN / AFP/Archives

Seuls les centres commerciaux d'une superficie supérieure à 20.000 mètres carrés devraient être concernés par l'obligation de contrôler le pass sanitaire à partir de début août, a annoncé le ministre de l'Economie Bruno Le Maire dans le Journal du Dimanche.

"Les chefs d'entreprise ont des inquiétudes, je souhaite les rassurer : nous ferons preuve de compréhension. Nous proposons ainsi que seuls les plus grands centres commerciaux, d'une superficie supérieure à 20.000  mètres carrés, soient concernés", a indiqué le ministre.

"Un consensus de la profession sur ce seuil est à portée de main", a-t-il relevé.

Un projet de loi doit être adopté en Conseil des ministres lundi, une semaine après les annonces d'Emmanuel Macron.

Ce seuil élevé de 20.000 mètres carrés était celui sur lequel la profession tablait depuis plusieurs jours. C'est le même qui avait été choisi en février, quand le gouvernement avait fermé les centres commerciaux non alimentaires de plus de 20.000 mètres carrés, soit environ 400 centres en France, un seuil qui avait été abaissé le mois suivant à 10.000 mètres carrés dans les départements à risque.

Dimanche le PDG du groupe Unibail-Rodamco-Westfield, propriétaire de grands centres commerciaux en Europe, dont le Forum des Halles et les 4 Temps à La Défense en France, estime toutefois qu'"étendre le pass sanitaire aux grands centres commerciaux, c’est couvrir à peine 5% de l’offre de commerce" de l'Hexagone.

Sur LinkedIn, Jean-Marie Tritant épingle ainsi une "mesure symbolique, inapplicable et discriminatoire qui stigmatise de nouveau nos commerçants, nos salariés et nos clients sans fondement sanitaire ou scientifique". Se disant "favorable" à un pass sanitaire "juste et efficace", il conclut: "assumons de l'appliquer à tous les lieux publics avec un contrôle aléatoire de la police, et vaccinons massivement".

Les centres commerciaux ont discuté toute la semaine avec le gouvernement pour définir les modalités d'application du pass sanitaire, et notamment de l'endroit où il serait contrôlé.

"Le pass sanitaire ne devrait pas affecter le chiffre d'affaires des secteurs concernés, que nous continuons par ailleurs à soutenir tout au long de l'été grâce au fonds de solidarité. Présenter un QR code, ça ne prend que quelques secondes et ça préserve du risque de contamination", a poursuivi Bruno Le Maire dans le JDD.

Concernant les sanctions, "il serait injuste que ceux qui respectent les règles et qui feront contrôler le pass sanitaire à l'entrée de leur établissement soient pénalisés par ceux qui ne respecteraient pas ces règles", a-t-il souligné, affirmant que "les sanctions doivent être dissuasives" mais "ne doivent pas être excessives".

"Nous avons toujours indiqué avec clarté que ceux qui ne respectent pas les règles ne seront plus éligibles au fonds de solidarité", a précisé le ministre de l'Economie, rappelant que les parlementaires débattront du projet de loi présenté lundi en Conseil des ministres.

Le pass sanitaire sera également étendu aux trains, aux bars et aux restaurants notamment.

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Thierry Breton
Les numéros d’illusionniste du commissaire censeur Thierry Breton
PORTRAIT CRACHE - Thierry Breton, ingénieur devenu dirigeant d’entreprise, ministre, puis commissaire européen, a laissé derrière lui une ribambelle de restructuration...
24 février 2024 - 09:52
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.