1er mai: un collaborateur de Macron filmé en train de frapper un manifestant (vidéo)

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

1er mai: un collaborateur de Macron filmé en train de frapper un manifestant (vidéo)

Publié le 18/07/2018 à 20:59
© ludovic MARIN / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Alexandre Benalla, ancien responsable de la sécurité de la campagne présidentielle de Macron, a été reconnu en train de frapper un manifestant le 1er mai dernier. Il a écopé d'une simple mise à pied de 15 jours.

L'homme est chargé de mission auprès du président de la République. Alexandre Benalla a été identifié par le journal Le Monde sur une vidéo le montrant en train de frapper un manifestant à terre lors du 1er mai 2018, en marge des manifestations de la fête du Travail.

Le quotidien du soir précise que ce proche d'Emmanuel Macron équipé d’un casque à visière des forces de l’ordre, alors qu’il n’est pas policier, "s’en est pris à un jeune homme à terre pendant une manifestation qui se tenait place de la Contrescarpe, à Paris. Il s’est vite éloigné, de peur d’être reconnu".

Le jeune homme est d'ailleurs déjà maîtrisé par les CRS au moment au Alexandre Benalla arrive pour lui porter des coups et lui serrer le cou en le maintenant à terre. Le Monde souligne que ce conseiller est bien connu d'Emmanuel Macron puisqu'il "a participé comme responsable de la sécurité à la campagne présidentielle".

Patrick Strzoda, directeur de cabinet du président, a confirmé que l'homme en train de frapper un manifestant était bien Alexandre Benalla. Il a d'ailleurs justifié sa présence sur les lieux, avec un casque de police, en expliquant que ce dernier l'avait "prévenu deux jours plus tôt qu’il souhaitait participer à une intervention auprès de la préfecture de police pour voir comment se gérait une grande manifestation, à l’occasion du 1er Mai". Et d'ajouter: "Le lendemain de la manifestation, j’ai été avisé par un collaborateur que M. Benalla avait été reconnu sur le terrain en train de participer à des opérations de maintien de l’ordre. J’ai vu les vidéos, je l’ai convoqué le jour même, je lui ai demandé si c’était lui". Ce que l'intéressé va confirmer.

Voir- 1er-Mai: pas de "défaillance de l'Etat", possibles dissolutions de groupes (Philippe)

Informé, Emmanuel Macron va demander une sanction. Elle tombe quelques jours plus tard: une mise à pied de quinze jours pour Alexandre Benalla ainsi que l'assurance d'un licenciement en cas de nouvel écart.

Alexandre Benalla, qui s'est également chargé de la sécurité de François Hollande, est toujours en poste.

Lire:

Violences du 1er-Mai: l'Assemblée rejette une commission d'enquête

1er-Mai: amende et relaxes pour les premiers manifestants jugés à Paris

 

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Un proche de Macron a été reconnu en train de frapper un manifestant le 1er mai dernier.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-