Agressions sexuelles : Valérie Pécresse raconte avoir "giflé un frotteur dans le métro"

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 16 janvier 2018 - 13:33
Image
La présidente LR de la région Ile-de-France Valérie Pécresse, le 15 novembre 2017 à Paris
Crédits
© ERIC PIERMONT / AFP/Archives
"Il m'est déjà arrivé de gifler un frotteur dans le métro. Je n'en ai pas honte et je le referais", a déclaré Valérie Pécresse.
© ERIC PIERMONT / AFP/Archives
Valérie Pécresse a indiqué mardi sur franceinfo qu'il lui était arrivé de "gifler un frotteur dans le métro" et qu'elle "le referait". Elle a rappelé qu'une campagne de sensibilisation serait mis en place avec la RATP et la SNCF.

La tribune d'une centaine de personnalités, Dont Catherine Deneuve défendant une "liberté d'importuner les femmes" publiée dans Le Monde mardi 9 continue de faire des émules. Interrogée sur ce sujet ce mardi 16 sur France Inter, Valérie Pécresse a estimé que "la drague c'est sympa, la drague lourde c'est pénible, les frotteurs c'est glauque et ça doit être condamné, le harcèlement c'est invivable et le viol c'est un crime".

En effet, le texte invoquait le droit pour une femme "de ne pas se sentir traumatisée à jamais par un frotteur dans le métro, même si cela est considéré comme un délit". A ce sujet, la présidente de la région Ile-de-France a jugé cette phrase "maladroite, et plus que maladroite, elle était malvenue". Selon elle, la tribune est signée de femmes qui "ne doivent pas prendre souvent le métro".

Lire aussi - Catherine Millet sur "Quotidien" et France Inter: compassion pour les "frotteurs" et polémique sur le consentement (vidéos)

Elle même a été confrontée à cette situation et a réagi vertement. "Il m'est déjà arrivé de gifler un frotteur dans le métro. Je n'en ai pas honte et je le referais", a-t-elle déclaré. Précisant que l'individu "avait essayé de mettre sa main sous (sa) jupe".

Pour l'élue de droite, "il faut appeler un chat un chat (...). Beaucoup de femmes se sentent en insécurité dans les transports en commun. Beaucoup de femmes se sentent salies et humiliées par ces gestes profondément déplacés de ces hommes qui se frottent contre elles". Elle a d'ailleurs profité de son passage à la radio pour rappeler qu'une campagne de sensibilisation allait être lancée "avec la RATP  et la SNCF" dans les transports en commun "pour lever l'omerta et faire en sorte qu'il y ait des vraies sanctions, des vraies amendes qui soient prononcées lorsqu'il y a des comportements déplacés".

Pour mémoire, les frotteurs s'exposent à une peine de cinq ans d'emprisonnement et à 75.000 euros d'amende. 

À LIRE AUSSI

Image
Catherine Millet, Tribune, Le Monde, Polémique, Féminisme
Catherine Millet sur "Quotidien" et France Inter : compassion pour les "frotteurs" et polémique sur le consentement (vidéos)
Nouvelle sortie polémique de la part d'une des signataires de la tribune publiée dans "Le Monde" mardi. Cette fois c'est l'auteure Catherine Millet, invitée dans l'émi...
12 janvier 2018 - 11:08
Culture
Image
Une main arborant les expressions "#Me too" et #Balancetonporc pendant un rassemblement contre les v
Quand Catherine Millet regrettait de ne pas avoir été violée
Catherine Millet est l'une des signataires de la tribune "pour la liberté d'importuner" publiée dans "Le Monde" mardi. En décembre dernier, invitée sur France Culture,...
10 janvier 2018 - 17:37
Société
Image
Brigitte Lahaie Porno Film Le Divan X
"On peut jouir lors d'un viol" selon Brigitte Lahaie (vidéo)
Selon Brigitte Lahaie, ancienne actrice pornographique et animatrice radio, les femmes peuvent "jouir lors d'un viol". La signataire de la tribune du "Monde" a affirmé...
11 janvier 2018 - 10:59
Culture

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Soros
George Soros entre coups de bourse, coups de cœur et coups d'Etat
PORTRAIT CRACHE - George Soros : le super-héros des marchés qui jongle avec les chiffres et secoue le cocotier de Wall Street quand il “n’ouvre pas les sociétés” à la ...
16 février 2024 - 16:00
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.