Aurélien Rousseau, un ministre gauche de ses conflits d'intérêts à sa démission

Auteur(s)
France-Soir
Publié le 21 décembre 2023 - 19:15
Image
Roland Lescure Clément Beaune Eric Dupond Moretti Aurélien Rousseau Olivier Dussopt
Crédits
ALAIN JOCARD / AFP
G-D : Roland Lescure, Clément Beaune, Eric Dupond-Moretti, Aurélien Rousseau et Olivier Dussopt.
ALAIN JOCARD / AFP

Élisabeth Borne ne voulait pas y croire, mais Aurélien Rousseau a bien démissionné hier, suite à l'adoption de la loi immigration. Emmanuel Macron "respecte" le choix de son ex-ministre de la Santé (ce n'était que le cinquième, après tout), lui qui était pourtant un allié de choix. Bref retour sur un profil digne de la Macronie.

Passé par le PCF et le PS, formé en Lettres et en Histoire-Géographie, professeur non-agrégé pendant une poignée d'années, Aurélien Rousseau est aussi passé par l'ENA, par le Conseil d'État et par la Ville de Paris.

Puis, quand LREM est arrivé, il a un peu bifurqué. Il prend la direction de la Monnaie de Paris en 2017, où il ne reste pas longtemps. Puis, le 25 juillet 2018, il est nommé directeur général de l'Agence régionale de santé Île-de-France par le conseil des ministres. Entre-temps, il n'est évidemment pas devenu médecin. Aurélien Rousseau restera à ce poste pendant trois ans, avant de démissionner pour retourner... au Conseil d'État. Un an plus tard, il est nommé directeur de cabinet d'Élisabeth Borne. Encore un an et il devient ministre de la Santé. C'est là que le bât blesse (vraiment).

Lire aussi :  Aurelien Rousseau visé par une plainte à la CJR pour tentative d’escroquerie au consentement à la vaccination Covid-19

Comme ses prédécesseurs, il défend corps et âme la vaccination et vente les mérites du passe sanitaire. Le 13 décembre dernier, toujours à son poste, il appelle encore à "un rebond de la vaccination". Le hic, c'est que pendant tout ce temps qu'il passe aux commandes de la Santé, il est en couple avec Marguerite Cazeneuve, elle-même ancienne consultante chez McKinsey, directrice déléguée de l'Assurance maladie et conseillère auprès du président de la République. La mère Cazeneuve, quant à elle, était l’une des dirigeantes de la branche française du groupe pharmaceutique américain Lilly. Conflits d'intérêt, vous dites ? La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) dit que non...

Et c'est à peu près tout ce qu'il se passe sous l'ère Rousseau, discrète et particulièrement courte du reste. Discrète, jusqu'à ce qu'il promette de démissionner si la loi immigration est votée. Chose promise, chose due : il tient parole et quitte le gouvernement le 20 décembre 2023.

Comme l'ironise Philippe Caverivière sur RTL, "un ministre de la Santé, c'est comme un hamster : il ne faut pas trop s'y attacher, sa durée de vie est trop courte !"

Pour le moment, il est remplacé par Agnès Firmin-Le Bodo, jusqu'ici ministre déléguée chargée de l'organisation territoriale des professions de santé et ancienne pharmacienne d'officine. Passée par l'UMP, LR, Agir et Horizons, elle a plutôt un profil de centre-droit.

À LIRE AUSSI

Image
aurélie rousseau
Aurélien Rousseau au gouvernement : haut fonctionnaire influent dans le domaine de la santé et navettes problématiques entre les institutions
INFLUENCE - La nomination d’Aurélien Rousseau en tant que ministre de la Santé laisse craindre de potentielles situations de conflits d’intérêts. Toute l’attention se ...
28 juillet 2023 - 15:15
Politique
Image
Aurélien Rousseau
La méthode Coué d'Aurélien Rousseau
EDITO - La méthode Coué ou coups et blessures, en l'occurrence. En effet, il me faut revenir aujourd’hui sur les préjudices causés depuis trois ans, bientôt quatre,...
04 octobre 2023 - 14:11
Opinions
Image
Rousseau
Rousseau démissionne mais… Macron "n'a pas reçu" la démission du ministre de la Santé Aurélien Rousseau, affirme Borne
Emmanuel Macron "n'a pas reçu la démission" du ministre de la Santé d'Aurélien Rousseau, assure aujourd’hui mercredi 20 décembre Elisabeth Borne pour qui "il n'y a pa...
20 décembre 2023 - 11:46
Politique

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Castex
Jean Castex, espèce de “couteau suisse” déconfiné, dont l'accent a pu prêter à la bonhomie
PORTRAIT CRACHE - Longtemps dans l’ombre, à l’Elysée et à Matignon, Jean Castex est apparu comme tout droit venu de son Gers natal, à la façon d’un diable sorti de sa ...
13 avril 2024 - 15:36
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.