Castaner: aucun "policier ou gendarme" n'a attaqué "de gilet jaune"

Castaner: aucun "policier ou gendarme" n'a attaqué "de gilet jaune"

Publié le 15/01/2019 à 18:39 - Mise à jour à 19:02
© JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Christophe Castaner a fait savoir lundi qu’"aucun policier n'a attaqué des gilets jaunes". Des propos polémiques alors que l'inspection générale de la police nationale (IGPN) a reçu près de 200 signalements de violences policières sur sa plateforme.

C'est une petite phrase qui risque bien de faire bondir de nombreux gilets jaunes et au premier rang desquels, ceux qui ont été blessé par les forces de l'ordre. En déplacement lundi 14 à Carcassonne, Christophe Castaner a estimé que les policiers et gendarmes n'avaient jamais attaqué de manifestants ou de journalistes.

Comme le montre une vidéo diffusée par TV Carcassonne, le ministre de l'Intérieur était interrogé sur les violences policières qui émaillent les manifestations de gilets jaunes depuis le début du mouvement. "Moi, je ne connais aucun policier, aucun gendarme qui ait attaqué des Gilets jaunes", a lancé le ministre. Et de préciser: "Par contre je connais des policiers et des gendarmes qui utilisent des moyens de défense, de défense de la République, de l'ordre public. Et il n'y a pas de liberté sans ordre public".

Lire aussi - Gilet jaune dans le coma à Bordeaux: une enquête de l'IGPN ouverte

Et de poursuivre: "Quand (les forces de sécurité) sont acculées, elles utilisent des moyens. Naturellement, je n'ai jamais vu un membre des forces de l'ordre attaquer un manifestant ou un journaliste. À l'inverse, j'ai vu des manifestants attaquer systématiquement nos forces de sécurité et des journalistes".

Une sortie médiatique du ministre de l'Intérieur qui contraste avec les différents signalements transmis aux services du ministère et les vidéos de violences policières qui circulent sur les réseaux sociaux. L'Inspection générale de la police nationale (IGPN) a reçu près de 200 signalements sur sa plateforme qui permet aux particuliers d'alerter la police des polices de violences policières.

Selon Libération, il y aurait au dernier décompte (lundi 14) "94 blessés graves parmi les gilets jaunes et les journalistes, dont 69 par des tirs de lanceur de balle de défense. Au moins quatorze victimes ont perdu un oeil".

Voir:

"Gilets jaunes" et brassards blanc: un service d'ordre pour éviter casse et "violences policières"

Gilet jaune blessé à Bordeaux par la police: Olivier, pompier, est dans le coma

Violences policières: Didier A. aurait donné un coup de tête à une Gilet jaune

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Christophe Castaner a assuré qu'"aucun policier n'a attaqué des gilets jaunes".

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-