Cazeneuve sur Taubira : "pas interdit aux ministres d'avoir un cerveau"

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
Publié le 10 janvier 2016 - 16:17
Image
Bernard Cazeneuve et Christiane Taubira.
Crédits
©Jacques Demarthon/AFP
"Christiane Taubira a elle-même dit que la parole présidentielle s'était exprimée", a estimé Bernard Cazeneuve.
©Jacques Demarthon/AFP
Christiane Taubira a critiqué le projet de déchéance de nationalité pour les binationaux condamnés pour terrorisme? "Il n'est pas interdit à des ministres d'avoir un cerveau", a balayé ce dimanche le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve. Puis d'estimer que sa collègue de la Justice "fait le travail qui est le sien, et elle le fait bien".

Christiane Taubira a le droit d'avoir "des convictions et de les exprimer", comme lorsqu'elle dit publiquement son opposition à la déchéance de nationalité pour les binationaux condamnés pour terrorisme, mais in fine, c'est la parole présidentielle qui prime, a déclaré ce dimanche 10 le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve.

"Sous la Ve République, il n'est pas interdit à des ministres d'avoir un cerveau, des convictions et de les exprimer", a-t-il estimé, interrogé sur le grand écart de la ministre de la Justice au Grand Rendez-Vous Europe 1/Le Monde/iTÉLÉ. Mais "à un moment donné, le président de la République montre le chemin dans un contexte de crise que nous n'avons jamais connu", et "la clé de voute des institutions c'est la parole présidentielle, d'ailleurs Christiane Taubira a elle-même dit que la parole présidentielle s'était exprimée", a-t-il ajouté.

Alors que François Hollande et Manuel Valls entendent faire inscrire dans la Constitution la possibilité de déchoir de leur nationalité les binationaux, y compris nés français, condamnés pour crimes terroristes, la garde des Sceaux a redit qu'une telle mesure n'était à ses yeux "pas souhaitable", son "efficacité" étant "absolument dérisoire".

Pour Bernard Cazeneuve, cela ne pose pas trop de problèmes puisque "c'est le Premier ministre qui porte ce texte et qui sera au banc au Parlement". "Christiane Taubira, dans le contexte de lutte contre le terrorisme, et je le sais particulièrement puisque je travaille avec elle de façon étroite, fait le travail qui est le sien, et elle le fait bien", a assuré le ministre de l'Intérieur, "elle fait le travail". "Lorsque nous décidons de porter ensemble un certain nombre de mesures (...) je n'ai pas devant moi une garde des Sceaux qui essaie dans les atermoiements d'altérer l'efficacité de la lutte antiterroriste", a-t-il poursuivi.

À LIRE AUSSI

Image
Christiane Taubira sur le parvis de l'Elysée.
Déchéance de nationalité : la presse étrille Taubira
La ministre de la Justice Christiane Taubira est "intenable" et même "schizophrène", selon la presse qui réagit ce samedi aux critiques émises par la garde des Sceaux ...
09 janvier 2016 - 11:34
Politique
Image
Manuel Valls et Christiane Taubira en décembre 2015.
Déchéance de nationalité : Valls recadre Taubira
Après que Christiane Taubira a de nouveau exprimé des doutes sur l'utilité de la déchéance de nationalité étendue aux binationaux nés en France, Manuel Valls a appelé ...
08 janvier 2016 - 21:39
Politique
Image
Christiane Taubira sur le parvis de l'Elysée.
Christiane Taubira : "nous avons les moyens de nous protéger" contre le terrorisme
La ministre de la Justice Christiane Taubira, invitée de France info ce mercredi matin, est notamment revenue sur l'enquête qui "progresse très vite" sur les attentats...
25 novembre 2015 - 09:46
Politique

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Mélenchon
Jean-Luc Mélenchon, un désillusionné à la quête de sa VIe République
PORTRAIT CRACHE - De l'UNEF à la fondation de La France Insoumise, le chemin politique de Jean-Luc Mélenchon est un véritable tourbillon de dissidences, de réactions ...
18 mai 2024 - 16:30
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.