COVID-19 : Petits procès entre amis

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

COVID-19 : Petits procès entre amis

Publié le 10/07/2020 à 10:31 - Mise à jour à 12:53
Pixabay
PARTAGER :

Auteur(s): Le Collectif Citoyen pour FranceSoir

-A +A

A l’heure où les citoyens demandent des comptes à l’Etat devant la Justice, le fait que celle-ci soit rendue par des humains est exploité par le gouvernement mis à mal. Le travers n’est pas nouveau.

En France, un jour, on peut être juge au Conseil d’Etat et le lendemain conseiller d’un ministre et plaider sa cause devant ses anciens subordonnés.

 

La crise sanitaire nous donne une belle illustration dans un référé-suspension lancé par un collectif de citoyens, médecins et d’associations contre les actes réglementaires pris par le Gouvernement pour empêcher les médecins de prescrire l’hydroxychloroquine, l’azithromycine et plus généralement les anti-viraux aux patients atteints de la COVID-19.

 

Le recours a été déposé le 19 juin 2020, le Premier ministre a transmis ses observations le 3 juillet 2020 aux termes d'une lettre signée par le Directeur des affaires juridiques[1], M. Charles Touboul, dont la carrière au Conseil d’Etat est exemplaire. Il en a occupé les postes les plus éminents (rapporteur général adjoint, rapporteur public et porte-parole du Conseil d’Etat) entre 2012 et 2019[2]. Ce CV ronflant lui a valu la promotion de directeur juridique au ministère des Affaires sociales en août 2019[3].

 

Il nous semble un rien gênant que le Premier ministre soit représenté devant le Conseil d’Etat par M. Touboul, qui n’était autre, il y a encore quelques mois, que le porte-parole, le supérieur et le collègue des juges qui vont être amenés à se prononcer sur le bien-fondé de cette demande de suspension de l’interdiction de prescription de ces vieux médicaments devenus polémiques.

Si on osait, on parlerait d’une autre forme de conflits d’intérêts.

 

[1] https://www.leguevaques.com/attachment/1976076/

[2] https://www.conseil-etat.fr/actualites/actualites/charles-touboul-nouvea...

[3] https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000038940...

 

Auteur(s): Le Collectif Citoyen pour FranceSoir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Petits procès entre amis

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-