Elections régionales: aucune région pour le Front national, 7 pour la droite, 5 pour la gauche (SYNTHESE)

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
Publié le 13 décembre 2015 - 23:11
Image
Marine Le Pen Régionales 2e Tour 13.12.2015
Crédits
©Thibault Camus/AP/Sipa
Marine Le Pen et le Front national n'ont réussi à remporter aucune des 13 régions de metropole.
©Thibault Camus/AP/Sipa
Défaite du Front national qui n'emporte aucune région, résistance de la gauche qui en conserve 5, et victoire modérée de la droite dans les 7 autres en métropole (hors Corse et outre-mer): le deuxième tour des élections régionales n'a dégagé aucun vainqueur net. En Ile-de-France, Valérie Pécresse a remporté une victoire emblématique en battant de peu Claude Bartolone.

Le Front national n'a pas transformé l'essai. Le parti de Marine Le Pen, arrivé en tête au premier tour des élections régionales dimanche dernier dans 6 des 13 régions métropolitaines et en pourcentage des voix (27,7%), a raté la marche du second tour ce dimanche 13, ne remportant aucune région.

Grâce notamment à la mobilisation des électeurs -le taux de participation a été nettement plus élevé qu'au premier tour-, le FN a échoué dans les trois régions où il espérait l'emporter. A 16 mois de la présidentielle de 2017, c'est un camouflet pour les trois figures emblématiques du parti d'extrême droite: sa présidente Marine Le Pen, perdante dans le Nord (nettement battue par Xavier Bertrand); sa nièce Marion Maréchal-Le Pen, qui a dû s'incliner dans le Sud (face à Christian Estrosi en région PACA); et Florian Philippot, stratège du parti, dans le Grand Est (où le candidat de droite Philippe Richert l'a emporté dans une triangulaire incertaine malgré le maintien du socialiste Jean-Pierre Masseret).

Ce scrutin a marqué une résistance de la gauche inattendue il y a encore quelques mois, puisqu'elle garde 5 des 13 régions de métropole (elle en avait 21 sur 22 dans l'ancien découpage), la droite en gagnant 7, dont l'Ile-de-France, où Valérie Pécresse a battu sur le fil Claude Bartolone. Quant à la Corse, elle est emportée par une liste régionaliste.

Face à l'échec du FN, "le danger de l'extrême droite n'est pas écarté, loin de là", a réagi le Premier ministre socialiste Manuel Valls. Il a salué un "élan très digne" mais assuré que les résultats ne donnaient lieu à "aucun soulagement, aucun triomphalisme".

Marine Le Pen a dénoncé "un régime à l'agonie" dans une virulente déclaration. "Rien ne pourra nous arrêter", a-t-elle dit. Le chef de l'opposition de droite, Nicolas Sarkozy, contesté dans sa formation Les Républicains, a jugé que ces résultats ne doivent "sous aucun prétexte faire oublier les avertissements" du premier tour.

Selon le politologue Jean-Yves Camus, le résultat de ce dernier scrutin avant la présidentielle de 2017 "tend à confirmer qu'il y a une impasse pour le Front national: c'est un excellent parti de premier tour, mais il ne sait pas aller au-delà". Pour 2017, les instituts de sondage donnent Marine Le Pen qualifiée au deuxième tour, après une arrivée en première position au premier tour.

Outre l'Ile-de-France, victoire emblématique, la droite l'a emporté dans 6 autres régions:

> Normandie, où Hervé Morin a gagné d'une courte tête face à Nicolas Mayer-Rossignol;

> Nord-Pas-de-Calais-Picardie, où Xavier Bertrand (57%) a largement battu Marine Le Pen;

> Provence-Alpes-Côte d'Azur, où Christian Estrosi (55%) l'emporte devant Marion Maréchal-Le Pen;

> Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, où Philippe Richert a gagné la triangulaire l'opposant à Florian Philippot (FN) et au socialiste Jean-Pierre Masseret qui avait refusé de se retirer;

> Auvergne-Rhône-Alpes, où Laurent Wauquiez a battu Jean-Jack Queyranne;

> Pays de la Loire, où le vainqueur est Bruno Retailleau face à Christophe Clergeau (PS).

La gauche de son côté garde donc 5 régions:

> Bretagne, avec la victoire facile du ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian face à Marc Le Fur;

> Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, où Alain Rousset a battu Virginie Calmels;

> Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, qui a vu la victoire de Carole Delga sur le candidat FN Louis Alliot, le candidat DR Dominique Reynié arrivant troisième;

> Bourgogne-Franche-Comté avec Marie-Guite Dufay l'emportant de peu face à Sophie Montel (FN) et François Sauvadet (LR);

> Centre-Val-de-Loire avec une victoire à l'arraché de François Bonneau sur Philippe Vigier.