Fusillade à "Charlie Hebdo" : Bernard Cazeneuve annonce qu'une opération est en cours

Auteur(s)
AS
Publié le 09 janvier 2015 - 11:07
Image
Bernard Cazeneuve lors d'un point presse vendredi 9.
Crédits
©Capture d'écran BFM TV
Bernard Cazeneuve lors d'un point presse ce vendredi sur la traque des deux suspects de la fusillade de "Charlie Hebdo".
©Capture d'écran BFM TV
Bernard Cazeneuve a annoncé ce vendredi matin sur le perron de l'Elysée qu'une opération était en cours aux alentours d'une entreprise de Dammartin-en-Goële, où une prise d'otage aurait lieu.

"Une opération est en cours à Dammartin-en-Goële" et "un dispositif de sécurité extrêmement dense a été mis en place" a annoncé aux alentours de 9h45 le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve. Une prise d'otages serait en cours dans une entreprise de cette ville de Seine-et-Marne. Un véhicule a été volé vers 8h40 par deux hommes dont le signalement correspond au profil des deux suspects de la tuerie de Charlie Hebdo, qui a fait 12 morts mercredi 7.

Un important échange de coups de feu a été entendu peu après le vol du véhicule, à hauteur de Dammartin-en-Goële.

"La mobilisation sur le terrain et la présence à proximité du lieu permet une réactivité dans la réponse et mise en œuvre d'un dispositif approprié" a précisé Bernard Cazeneuve ce vendredi lors d'un point presse. "Le GIGN se rend sur place et les opérations seront conduites dans les heures et les minutes qui viennent dans le cadre d'un dispositif complet piloté par le directeur général de la gendarmerie et la police nationale sous l'autorité du parquet anti-terroriste, de moi-même et du ministère de l'Intérieur" a-t-il ajouté. Le secteur a été totalement bouclé et des renforts lourdement armés arrivent en nombre.

Le ministre a également précisé que "l'enquête concernent les éléments très graves qui se sont produits hier matin à Montrouge avancent, avec des éléments importants récupérés par les services de la préfecture de police de Paris". Une policière de 26 ans a succombé à ses blessures jeudi, quelques heures après des coups de feu quiont également blessés un agent de la voierie . Le suspect était toujours recherché ce vendredi matin.

"L'ensemble des services du ministère de l'Intérieur sous ma coordination sont mobilisés, pour que les terroristes à l'origine de ces actes soient arrêtés dans les meilleurs délais" a poursuivi Bernard Cazeneuve.

"J'appelle encore une fois chacun à la responsabilité pour que l'opération encours puisse se dérouler dans les meilleures conditions" a conclu le ministre de l'Intérieur. Ce vendredi vers 10 heures, aucune information précise sur le nombre de personnes présentes lors de la prise d'otage à Dammartin-en-Goële n'était encore diffusée. 

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Soros
George Soros entre coups de bourse, coups de cœur et coups d'Etat
PORTRAIT CRACHE - George Soros : le super-héros des marchés qui jongle avec les chiffres et secoue le cocotier de Wall Street quand il “n’ouvre pas les sociétés” à la ...
16 février 2024 - 16:00
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.