Gendarmes et policiers exemptés de l'obligation vaccinale

Gendarmes et policiers exemptés de l'obligation vaccinale

Publié le 13/07/2021 à 16:55
F. Froger / D6 / FS
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Après qu'Emmanuel Macron a annoncé hier soir vouloir "vacciner partout", "vacciner le monde", en commençant par les soignants, le ministère de l'Intérieur nous apprend que les gendarmes et policiers ne seront pas concernés par cette obligation.

Extraits du discours sur la question de la vaccination :

"Dans un premier temps, pour les personnels soignants et non-soignants des hôpitaux, des cliniques, des maisons de retraite, des établissements pour personnes en situation de handicap, pour tous les professionnels ou bénévoles qui travaillent au contact des personnes âgées ou fragiles, y compris à domicile, la vaccination sera rendue obligatoire sans attendre."

Comme le précise le ministère de l'Intérieur, il faut ajouter à cela les pompiers, mais pas les forces de l'ordre. Ne sont-elles pas en contact direct avec la population, au même titre que les pompiers, elles aussi ? Le gouvernement s'est gardé d'expliciter les raisons de ce choix, créant ainsi une rupture d'égalité.

"Pour tous nos compatriotes concernés, ils auront jusqu’au 15 septembre pour se faire vacciner. Il faut commencer dès maintenant. À partir du 15 septembre, des contrôles seront opérés, et des sanctions seront prises."

Mentionnant par ailleurs les sanctions, Emmanuel Macron nous laisse comprendre que ceux qui seront chargés de punir les non-vaccinés, pourront être justement, des non-vaccinés eux-mêmes.

Rappelons les obligations en questions, qui pourront mener aux sanctions :

"Dès le 21 juillet, le pass sanitaire sera étendu aux lieux de loisirs et de culture. Concrètement, pour tous nos compatriotes de plus de 12 ans, il faudra, pour accéder à un spectacle, un parc d’attraction, un concert ou un festival avoir été vacciné ou présenter un test négatif récent."

"À partir du début du mois d’août – et cela parce qu’il nous faut faire d’abord voter un texte de loi et lepromulguer – à partir du début du mois d’août donc, le pass sanitaire s’appliquera dans les cafés, les restaurants, les centres commerciaux, ainsi que dans les hôpitaux, les maisons de retraites, les établissements médico-sociaux mais aussi dans les avions, trains et cars pour les longs trajets. Là encore, seuls les vaccinés et les personnes testées négatives pourront accéder à ces lieux, qu’ils soient d’ailleurs clients, usagers ou salariés. En fonction de l’évaluation de la situation, nous nous poserons la question de l’extension du passe sanitaire à d’autres activités encore."

Le temps des annonces est toujours suivi par le temps des exceptions, et le diable se cache dans les détails. Ainsi, l'exécutif se sert d'arguments d'autorité pour justifier ses prises de position, faisant finalement naître plus de questions que de réponses. Pourtant, plus que jamais en période de crise, la charge de la preuve incombe à ceux qui réclament l'exécution d'une obligation, ici la vaccination.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'art de savoir bien s'entourer

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-