Jean Lassalle persiste et signe : selon lui, Macron n’a pas été vacciné contre la Covid-19

Auteur(s)
Chloé Lommisan, France-Soir
Publié le 01 mars 2023 - 15:00
Image
Jean Lassalle
Crédits
STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Jean Lassalle, pendant la campagne électorale de 2022, sur le plateau de TF1.
STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

Il n’en démord pas. Invité par Jordan Guisnel mercredi 15 février dans son émission Chez Jordan, diffusée sur C8, Jean Lassalle a réaffirmé qu’Emmanuel Macron n’était pas vacciné. L’ancien député est également revenu sur ses problèmes de santé. Il affirme avoir été gravement affecté par les effets secondaires de la vaccination anti-Covid, qui lui auraient valu les quatre opérations du cœur qu’il a dû subir, mais déclare aller mieux aujourd’hui.  

Dès le début de l’entretien, Jordan Guisnel (alias Jordan De Luxe) s’inquiète amicalement de l’état de santé de son invité : “Jean Lassalle, vous avez 67 ans, tout va bien ?” Bien connu pour ses incartades au sein de l’Assemblée nationale, l’ancien député répond : “Tout va très bien, mais j’ai eu un problème de cœur, il y a un peu plus d’un an maintenant. À cause du vaccin Johnson”.  

"Sûr et certain"

Avant de rapidement affirmer que le président Macron n’a jamais été vacciné, “ni pratiquement aucun d’entre eux d’ailleurs…“. Une déclaration qui fait bondir Jordan Guisnel. “Attendez, ça, c’est vrai ?!“, interroge l’animateur avec incrédulité. “Attendez Jean Lassalle, c’est incroyable ce que vous dîtes ! Quand vous dites ‘Le président Macron n’a jamais été vacciné, c’est une vérité ?!’  C’est terrible !”, insiste-t-il encore. “Absolument”, répond son interlocuteur qui affirme en être “sûr et certain”.  

Le 22 octobre 2022, Jean Lassalle accusait déjà le chef de l’État de ne pas s’être soumis à une vaccination qu’il recommandait aux autres, lors d’une interview accordée au média NTD (Epoch Media Group), durant laquelle il évoquait les raisons qui l’avaient poussé à se faire lui-même vacciner. “J’étais député et je ne voulais pas donner le sentiment que je n’accomplissais pas mon travail. Je ne savais pas non plus que monsieur Macron n’était pas vacciné, comme la plupart des membres du gouvernement et de mes collègues députés qui ne l’étaient pas non plus (…). Je voulais donner l’exemple.”, expliquait-il alors.

Ce 15 février 2023, il développe son argumentation pour Jordan Guisnel alors qu’il réitère son accusation: “Beaucoup de Chefs d’État ont leur propre État-major”, explique l’ex député.  “Et ces vaccins n’étaient absolument pas sûrs. Ils n’avaient pas (respecté) les délais demandés par les diverses organisations (de contrôle).”  

En somme, ces vaccins auraient fait courir un trop grand risque à l’exécutif, notamment à cause des effets secondaires potentiels. “Ils ont menti !”, s’exclame l’ancien élu qui “espère qu’on fera un jour la lumière sur ce qu’a été cette période du Covid. 

De son côté, Emmanuel Macron avait affirmé s’être fait vacciner le 31 mai 2021. Selon une enquête menée par Médiapart, les données de l’Assurance maladie faisaient pourtant apparaître la date du 13 juillet. L’Élysée avait évoqué “une erreur” dans la transmission des données. 

À cause du vaccin 

Jean Lassalle demeure convaincu que c’est le vaccin Johnson qui a provoqué les problèmes de santé dont il a été victime et qui lui ont valu quatre opérations du cœur. Une conviction qu’il exprimait déjà le 6 juin 2022, dans le cadre d’un court entretien livré à Sud Ouest, et qu’il réaffirmait en octobre 2022 : “Moi, j’ai pas eu le Covid, j’ai eu le vaccin, il a failli me tuer.” 

Quand l’animateur de C8 lui demande : “Vous êtes sûr et certain que c’est à cause de ça ?”, le Béarnais  est catégorique : “Quand je l’ai eu, dans la semaine qui a suivi, je me suis senti complètement ‘chargé’ (…) Après, cela n’a fait qu’empirer. C’était le 30 juillet. Je partais en vacances. Tout m’agaçait.”   

Puis des effets secondaires cardiaques sont apparus : “J’avais zéro problème au cœur, je me faisais suivre. Les valves marchaient. On a découvert que le circuit électromagnétique qui relie les deux oreillettes au ventricule ne fonctionnait pas. Cela provoquait une sorte d’arythmie permanente”. 

Fin 2021, les Centres Régionaux de PharmacoVigilance (CRPV) de Grenoble et de Lyon ont lancé une enquête à propos du vaccin Covid-19 de Jannssen (Johnson & Johnson). Ses résultats montrent que la prise du Jcovden (le véritable nom de ce vaccin anti-Covid) peut effectivement entraîner le déclenchement de maladies coronariennes, d’arythmies (fibrillations auriculaires, tachycardie, palpitations), de péricardites et de myocardites.  

À propos de ces dernières, le rapport indique : “Les données pharmaco-épidémiologiques françaises ont mis en évidence un risque augmenté d’infarctus du myocarde dans les deux semaines suivant la vaccination par Janssen. Au vu de ces derniers résultats, cet évènement constitue un signal potentiel.” 

Jean Lassalle affirme même que des dangers qu’a fait encourir cette vaccination quasi contrainte à la population demeurent peu reconnus. “J’ai découvert ensuite avec le corps médical le nombre de tumeurs au cerveau, de problèmes cardiaques, de cancers qui sont repartis alors qu’on les croyait arrêtés depuis dix ans et qui vous détruisent en quinze jours, regardez autour de vous, vous allez en trouver”, argumente-t-il 

Après avoir compris les conséquences potentiellement graves du vaccin contre la santé, l’ancien député s’est battu pour se faire entendre : “On voulait me faire taire quand je disais ça, l’évocation d’effets secondaires très graves, surtout avec des vaccins que vous ne maîtrisez pas…”  

Et comme le message semble avoir du mal à passer, l’homme politique au caractère bien trempé s’obstine à témoigner. 

Nous recevrons prochainement Jean Lassalle sur le plateau de France-Soir.

À LIRE AUSSI

Image
France-Soir
Européennes : Jean Lassalle jette l'éponge, faute d'argent
Le député non-inscrit des Pyrénées-Atlantiques Jean Lassalle a indiqué samedi qu'il renonçait à se présenter aux élections européennes, faute de financements. "Les con...
13 avril 2019 - 21:44
Image
Raphaël Berland, journaliste et réalisateur
"Effets secondaires : la face cachée des vaccins" le documentaire de Raphaël Berland
« Il y a une invisibilisation des victimes, on ne veut pas les voir ni les entendre ». Journaliste et réalisateur, Raphaël Berland vient nous présenter son documentair...
15 février 2022 - 15:11
Vidéos
Image
Sénat fontaines
Le Sénat se saisit d’une pétition sur les effets secondaires des vaccins anti-Covid
Au lieu de patienter jusqu’à ce que le seuil des 100 000 signatures soit atteint, en principe requis, le Sénat a décidé de répondre mercredi 9 février à une pétition e...
10 février 2022 - 18:30
Politique

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Anne Hidalgo
Anne Hidalgo : Fluctuat nec mergitur..., quoi que !
PORTRAIT CRACHE - Edile un jour ne rime pas forcément avec idylle toujours. Cela fait 10 ans, presque jour pour jour, que la socialiste Anne Hidalgo est maire de Paris...
06 avril 2024 - 15:39
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.