Juppé et les Jeunes Républicains fêtent avec ironie les 4 ans d'Hollande à L'Elysée

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
Publié le 07 mai 2016 - 12:47
Image
Alain Juppé le 5 janvier 2016.
Crédits
©Dominique Faguet/AFP
Les Jeunes Républicains ont fêté vendredi 6 "le triste anniversaire" de François Hollande à l'Elysée, en déposant une gerbe mortuaire au Bourget.
©Dominique Faguet/AFP
Les Jeunes Républicains ont fêté vendredi 6 "le triste anniversaire" de François Hollande à l'Elysée, en déposant une gerbe mortuaire au Bourget, là où le candidat Hollande avait prononcé son principal discours en 2012, tandis que Les Jeunes avec Juppé ont posté sur YouTube une vidéo pleine d'ironie.

Les Jeunes Républicains ont "fêté le triste anniversaire des quatre ans de François Hollande à l'Elysée en déposant une gerbe de fleurs avec l'inscription +Ici reposent les promesses de François Hollande+", près du Parc des Expositions, a indiqué à l'AFP leur secrétaire général Geoffrey Carvalhinho.

"C'est à cet endroit que le Président de la République alors candidat a prononcé un discours plein de promesses mais sans actes pour la jeunesse", a-t-il ajouté, indiquant que Les Jeunes Républicains en avaient profité "pour lancer +L'appel du Bourget+ en direction de la jeunesse de France pour qu'elle se mobilise pour l'alternance en 2017".

Les Jeunes avec Juppé ont posté de leur côté une vidéo sarcastique sur les réseaux sociaux et YouTube, retweetté par le maire de Bordeaux et candidat à la primaire. La vidéo, d'un peu plus d'une minute, s'ouvre sur Marilyn Monroe chantant son célèbre Happy birthday Mister Président.

S'ensuivent des extraits de la prestation du président Hollande à l'émission Des paroles et des actes sur France 2 (4 février dernier), vantant son bilan: "Voilà ce que j'ai fait depuis quatre ans", "Je veux insister sur ce qui va mieux aujourd'hui", "il y a plus de compétitivité".

Entre deux déclarations apparaissent à l'écran les chiffres du chômage ("1,37 million de chômeurs en plus depuis 2012", "un quart des 15-24 ans touchés par le chômage"), ou encore "trois millions d'enfants vivent sous le seuil de pauvreté", "plus de 60.000 faillites chaque année", "51,4 milliards d'euros de hausse d'impôts sur les ménages depuis 2012".

"Oui, ça va mieux", dit le président. "Alors, on continue ou on chang?", interroge une voix off, en encourageant les électeurs à se déplacer pour la primaire de la droite et du centre, les 20 et 27 novembre prochain, pour assurer "l'alternance".

 

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Mélenchon
Jean-Luc Mélenchon, un désillusionné à la quête de sa VIe République
PORTRAIT CRACHE - De l'UNEF à la fondation de La France Insoumise, le chemin politique de Jean-Luc Mélenchon est un véritable tourbillon de dissidences, de réactions ...
18 mai 2024 - 16:30
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.