La colère de Ruffin après le rejet d'une loi sur les enfants handicapés (vidéo)

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 12 octobre 2018 - 13:39
Image
Le député LFI François Ruffin, le 3 avril 2018 à l'Assemblée nationale à Paris
Crédits
© Thomas Samson / AFP
Le député a pris à partie LREM lançant aux "marcheurs" que ce vote leur collerait "à la peau comme une infamie".
© Thomas Samson / AFP
François Ruffin s'est emporté jeudi contre les députés de La République en marche, à l'Assemblée nationale, après le rejet préalable d'une proposition de loi LR pour "l'inclusion des élèves en situation de handicap".

"Ce vote, j'en suis convaincu, vous collera à la peau comme une infamie", c'est par ses mots que le député insoumis François Ruffin a conclu son discours, aux accents d'anathème, jeudi 11 à l'Assemblée nationale après le rejet préalable de la proposition de loi pour "l'inclusion des élèves en situation de handicap" par les députés de la majorité.

Le député LR Aurélien Pradié portait en effet un texte visant à améliorer la rémunération des auxiliaires de vie scolaire (AVS) ou des accompagnants des élèves en situation de handicap (AESH). Il visait aussi à "décloisonner" l'accompagnement entre scolaire et périscolaire. L'élu du Lot a rappelé que "le nombre d'élèves (en situation de handicap) accueillis est passé d'environ 100.000 en 2006 à (...) 340.000 en 2018", de nombreux élèves étant restés sans solution d'accompagnement à la rentrée.

François Ruffin est monté au créneau pour défendre le texte et dénoncer son rejet par les députés de La République en Marche. Ce texte "n'est pas parfait", a déclaré le député de la Somme, assurant que les Insoumis, comme "les communistes, les socialistes, les UDI et les Républicains" avaient déposé "des tas d'amendements en commission". Aucun du côté de la majorité qui s'est contenté de rejeté en bloc l'ensemble des amendements des autres partis.

Lire aussi - Psychiatrie: Ruffin prône une hausse de 30% du budget

"Nous avons dans le pays des femmes, des milliers de femmes qui accompagnent les enfants handicapés dans les écoles. Elles sont sous-payées, avec des contrats ultra-précaires. Pour changer ça, quelle proposition de loi avez vous porté? Rien, aucune", s'est-il emporté. Avant de tonner: "vous avez votez contre, contre, contre comme des Playmobil!".

"Vous allez voter une «motion de rejet préalable». C’est-à-dire que la discussion n’aura même pas lieu. Que le texte ne sera même pas examiné. Vous empêchez carrément le débat", a-t-il poursuit la voix tremblante de colère. Avant de conclure: "Sur ce thème, les enfants handicapés, leurs accompagnants, j’espère que le pays ne vous le pardonnera pas. Nous demandons un scrutin public! Les noms des votants seront publics! Je les publierai sur ma page Facebook. Ils circuleront à travers la France. Et ce vote, j'en suis convaincu, ce vote vous collera à la peau comme une infamie".

Le député de la Somme a d'ailleurs tenu parole sur sa page Facebook.

Voir:

Ruffin accuse Rugy d'"organiser le sabotage du Parlement"

Institutions: Ruffin (LFI) appelle à "couper le cordon ombilical" entre le chef de l'Etat et l'Assemblée

François Ruffin accuse Christophe Castaner de jouer à Candy Crush à l'Assemblée nationale

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Thierry Breton
Les numéros d’illusionniste du commissaire censeur Thierry Breton
PORTRAIT CRACHE - Thierry Breton, ingénieur devenu dirigeant d’entreprise, ministre, puis commissaire européen, a laissé derrière lui une ribambelle de restructuration...
24 février 2024 - 09:52
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.