Loi Travail : Hollande estime que le 49-3 "convenait" dès lors qu'une "minorité" bloquait

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
Publié le 11 mai 2016 - 15:32
Image
François Hollande.
Crédits
©Philippe Wojazer/Reuters
François Hollande s'est déclaré "déterminé à défendre ce projet de loi, à l'expliquer", selon Stéphane Le Foll.
©Philippe Wojazer/Reuters
François Hollande a estimé mercredi en conseil des ministres que le recours au 49-3 pour la loi Travail "convenait" dès lors qu'une "minorité" de parlementaires "bloquait" son adoption, selon le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll.

Le président Hollande a déclaré que la décision de recourir à l'article 49 alinéa 3 de la Constitution pour faire passer la loi Travail "convenait dès lors qu'il y avait une minorité qui bloquait l'adoption de cette loi malgré les propositions de compromis qui avaient été faites", a-t-il déclaré lors de son compte rendu hebdomadaire du conseil des ministres.

Une partie des frondeurs du PS ont maintenu leur opposition à la loi travail mardi matin après une réunion à Matignon avec Manuel Valls, ce qui a conduit l'exécutif à recourir au 49-3. Stéphane Le Foll a assuré que "l'ambiance" lors du conseil des ministres avait été "tout à fait sereine".

"Il faut, a dit le président de la République, rappeler que cette loi vise à la fois à conforter les droits des salariés", a-t-il poursuivi, évoquant "en particulier le Compte personnel d'activité et la négociation dans l'entreprise (...) avec les syndicats".

"C'est important dans un moment où l'on a pour objectif, en même temps que l'on garantit des droits pour les salariés d'offrir aussi les souplesses nécessaires aux entreprises pour qu'elle embauchent et en particulier en CDI", a-t-il insisté. "C'est l'objectif qui est celui de cette loi et il y aura à partir de là une discussion demain à l'Assemblée nationale sur une motion de censure", a-t-il rappelé.

François Hollande, a-t-il ajouté, a également indiqué en conseil des ministres qu'il était "déterminé à défendre ce projet de loi, à l'expliquer" et "qu'il allait se mobiliser" pour le défendre. "C'est toujours regrettable de ne pas pouvoir trouver un accord", a-t-il cependant concédé, interrogé sur le recours au 49-3.

Quant à l'hypothèse d'un ralliement de frondeurs PS à la motion de censure déposée par la droite, ce serait, selon lui, "incompréhensible" et aurait "sûrement des conséquences" même s'il appartiendrait au Parti socialiste d'en décider.

"Je ne pense pas qu'il y ait de risque, je ne le crois pas et surtout je ne le souhaite pas", a-t-il cependant observé.

 

À LIRE AUSSI

Image
L'Assemblée nationale remplie.
Motion de censure : une procédure fréquente mais une seule fois avec succès sous la Ve République
La motion de censure déposée par les députés de droite et du centre mardi suite au passage en force du gouvernement sur la loi Travail n'a que peu de chances d'aboutir...
11 mai 2016 - 14:47
Politique
Image
Les députés dans l'hémicycle.
Loi Travail : tout savoir sur l'article 49-3 et le nouveau passage en force du gouvernement
Après une première utilisation pour faire adopter la loi Macron, en 2015, le gouvernement a annoncé qu'il va de nouveau faire usage du 49-3 pour faire passer en force ...
11 mai 2016 - 12:18
Politique
Image
Nuit Debout manifestation contre le FN
Loi Travail : des milliers de personnes mobilisées contre le 49-3 à l'appel de "Nuit debout"
A l'appel de "Nuit debout", des milliers de personnes se sont mobilisées un peu partout en France mardi soir contre le recours à l'article 49-3 de la Constitution pour...
11 mai 2016 - 09:09
Politique

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
bayrou
François Bayrou, baladin un jour, renaissant toujours
PORTRAIT CRACHE - François Bayrou, député, maire de Pau et plusieurs fois ministres, est surtout figure d’une opposition opportuniste. Éternel candidat malheureux à la...
20 avril 2024 - 10:45
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.