Najat Vallaud-Belkacem : "le futur collège ne sera plus uniforme"

Auteur(s)
VL
Publié le 11 mars 2015 - 09:56
Image
Portrait de Najat Vallaud-Belkacem.
Crédits
©Charles Platiau/Reuters
"Je veux voir de l'interdisciplinarité, je veux voir de l'accompagnement personnalisé et plus de fonctionnement en petits groupes homogènes d'élèves", dit Najat Vallaud-Belkacem.
©Charles Platiau/Reuters
Najat Vallaud-Belkacem était ce matin l'invitée d'Europe-1. La ministre de l'Education présente ce mercredi son plan de réforme du collège. Il prévoit notamment d'instaurer "l'interdisciplinarité" et d'en finir avec le traitement uniformisé des collégiens.

Qu'est-ce que l'interdisciplinarité voulu par la réforme du collège?

"Les élèves, au lieu de n'entendre parler de maths qu'en cours de math, d'histoire qu'en cours d'histoire et de français qu'en cours de français de façon abstraite, vont voir se mélanger ces différentes matières et leur donner du sens".

"Par exemple, un élève qui a des soucis avec les équations, l'histoire, et le français, on va le mettre dans un cours où on lui demandera de s'exprimer sur un sujet, le développement durable, avec ces connaissances".

"Les élèves seront amenés à travailler ensemble, à maîtriser l'oral et à utiliser plusieurs matières ensemble pour se les approprier".

"Je veux voir de l'interdisciplinarité, je veux voir de l'accompagnement personnalisé et plus de fonctionnement en petits groupes homogènes d'élèves".

"Cela constituera 20% du temps de l'élève soit 5 heures sur 25 heures".

 

Les conséquences pour les équipes pédagogiques

"Aucune des disciplines ne perdra d'heures, elles seront intégrer. Les professeures sont demandeurs de cela".

"La réforme prévoit de donner de la liberté aux équipes. On ne peut pas appliquer le même schéma dans tout le territoire car les besoins des élèves ne sont pas les mêmes selon les collèges. C'est aux équipes pédagogiques de décider autour de quels thèmes ils vont travailler, éveiller la curiosité des élèves".

 

Avec quels moyens

"Cette réforme s'accompagne de 4.000 emplois prévus par la réforme (de l'ancien ministre de l'Education nationale Vincent Peillon, NDLR). Ils vont se traduire pour les établissements par une augmentation de leur dotation horaire globale".

 

Face à l'opposition de certains syndicats d'enseignants, la réforme pourra-t-elle être modifiée?

"Les grands axes de la réforme sont un cadre rigide. Le futur collège ressemblera à cela et sera unique. Mais il ne sera plus uniforme. L'uniformité, c'est quand on traite 3 millions et demi de collégiens comme s'ils étaient identiques".

"Les 5 heures sont obligatoires, elles font partie des obligations réglementaires de service des enseignants".

 

Le plan prévoit l'instauration d'une deuxième langue vivante en 5e, mais il est difficile de trouver des professeurs.

"On va les recruter. Avant cette année, les métiers de l'enseignement paraissaient très peu attractifs. On avait beau ouvrir des postes on n'arrivait pas à les pourvoir. Mais la donne est en train de changer. Depuis des années, la droite n'avait cessé de détruire des postes dans l'éducation donc les étudiants se disaient qu'il n'y aurait pas de job. Aujourd'hui les candidats affluent".

 

Le port du voile pour les mères accompagnant les sorties scolaires

"En l'absence de prosélytisme, il n'y a pas de raison de refuser la coopération proposée par une femme quelle que soit sa tenue vestimentaire. J'invite les établissements à privilégier le dialogue au rejet".

 

À LIRE AUSSI

Image
Najat Vallaud-Belkacem.
Najat Vallaud-Belkacem : un "enseignement moral et laïc va être instauré dès la rentrée 2015"
Najat Vallaud-Belkacem était l'invitée de BFMTV ce lundi matin. La ministre de l'Education nationale est notamment revenue sur la réforme de l'éducation prioritaire et...
08 décembre 2014 - 10:19
Politique

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Anne Hidalgo
Anne Hidalgo : Fluctuat nec mergitur..., quoi que !
PORTRAIT CRACHE - Edile un jour ne rime pas forcément avec idylle toujours. Cela fait 10 ans, presque jour pour jour, que la socialiste Anne Hidalgo est maire de Paris...
06 avril 2024 - 15:39
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.