Pierre Moscovici:"la reprise est là mais elle est encore trop lente"

Pierre Moscovici:"la reprise est là mais elle est encore trop lente"

Publié le 13/02/2015 à 09:17 - Mise à jour le 14/02/2015 à 11:40
©Capture d'écran Europe 1
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): VL
-A +A

Pierre Moscovici, commissaire européen était ce vendredi l'invité d'Europe-1. L'ancien ministre de l'Economie a confirmé que 2015 serait l'année de la reprise en Europe. Sur la question grecque, il considère qu'il reste "des marges de manœuvre".

La reprise de l'activité en 2015 en France annoncée par Michel Sapin

"C'est vrai pour toute l'Europe, pour toute la zone euro. Il y aura 1,7 % de croissance en Europe. Pour la première fois en huit ans tous les pays d'Europe auront une croissance positive".

"Il y a le potentiel pour faire encore mieux en profitant de  baisse des taux d'intérêts et du prix de l'énergie. La reprise est là mais elle est encore trop lente".

"Le 27 février, la commission européenne rendra un avis définitif sur budget de la France. J'ai rencontré Michel Sapin lundi lors du G20 à Istanbul. On avance, il reste des écarts que nous avons l'intention de combler".

 

La loi Macron

"Ce n'est pas à moi de juger cela, il y a un parlement qui vote les lois. Mais tout ce qui a pour but d'améliorer la compétitivité et la croissance va dans le bon sens. L'important c'est qu'il n'y ait pas une réforme mais des réformes en continu. (…)Nous demandons des efforts structurels à tous les pays".

 

Le remboursement de la dette grecque

"Il y a eu de longues discussions entre ministres des finances. La situation c'est qu'il y a un nouveau gouvernement en Grèce qui veut apporter des réformes politiques. De l'autre côté il y a des engagements qui ont été pris, non pas par le précédent gouvernement mais par l'Etat grec. Il est important que le programme du gouvernement grec puisse être appliqué mais que les engagements soient respectés".

"S'il s'agit d'un plan (du gouvernement grec) pour les plus pauvres c'est naturel, mettre en place une administration fiscale efficace, c'est naturel. S'il nous le propose nous l'accepterons. Il y a des marges de manœuvre".

 

Une demande d'aide financière de la Grèce à la  Russie ou à la Chine

"Je ne résonne pas comme ça. La place de la Grèce est naturellement dans la zone euro et il y a les instruments pour la financer à condition que les engagements soient respectés".

 

Le couple franco-allemand à Minsk

"C'est un tandem qui est indispensable à l'Europe. François Hollande et Angela Merkel ont dit qu'ils ont agi au nom de l'Europe. Quand la France et l'Allemagne n'avancent pas ensemble, il ne se passe rien en Europe".

 

L'élection partielle dans le Doubs, ancien fief de Pierre Moscovici

"On ne peut pas faire d'équivalence entre le PS et le FN (le fameux "ni-ni" de l'UMP), cela m'a choqué en tant que citoyen. Le FN s'inscrit dans le champ démocratique mais a aussi des différences de valeurs. Le seul moyen de l'arrêter, c'est d'avoir des résultats sur le chômage, les politiques économiques et sociales".

 

Auteur(s): VL

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




"La place de la Grèce est naturellement dans la zone euro", dit Pierre Moscovici.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-