Présidentielle 2017: Juppé confirme sa pôle position, Hollande stagne et Macron s'effrite

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
Publié le 21 octobre 2016 - 11:39
Image
Juppé-Politique-lr
Crédits
©FaroukBatiche/AFP
Si Alain Juppé caracole toujours en tête des sondages d'opinions pour la présidentielle 2017, Emmanuel Macron semble marquer le pas.
©FaroukBatiche/AFP
Si Alain Juppé caracole toujours en tête des sondages d'opinions pour la présidentielle 2017, Emmanuel Macron semble marquer le pas. François Hollande, quant à lui, stagne à 11% d'opinions favorables.

Alain Juppé confirme son avance pour le 1er tour de l'élection présidentielle 2017, loin devant François Hollande qui ne parviendrait pas à se qualifier pour le second tour, selon un sondage BVA-Salesforce publié ce vendredi 21. Autre enseignement, Emmanuel Macron, en pointe le mois dernier, voit son potentiel électoral se déliter.

Avec 37% (+1) d'intentions de vote, Alain Juppé devancerait de 8 points la présidente du Front national, Marine Le Pen (29%, -1) au 1er tour, loin devant Jean-Luc Mélenchon (12,5%, +0,5%) et l'actuel chef de l’État, stable à 11%, selon cette enquête pour Orange et la presse régionale.

Si Nicolas Sarkozy (22%, =) était le candidat de la droite, il serait devancé par Marine Le Pen (27,5%, -2), mais laisserait derrière lui Jean-Luc Mélenchon (14%, +1,5) et François Bayrou (14%, +1), ainsi que François Hollande (13%, =), pour se qualifier pour le second tour.

Dans l'hypothèse d'une candidature Macron, l'ancien ministre de l'économie, en net recul, est crédité de 11% (-5,5) d'intentions de vote, derrière Alain Juppé (33%, +7), Marine Le Pen (26%, -2) et Jean-Luc Mélenchon (12%, +2). Emmanuel Macron devancerait cependant François Hollande, crédité de seulement 9% (=).

L'ancien ministre (14%, -4,5) résisterait à peine mieux face à Nicolas Sarkozy (20%, +1) candidat de la droite. Dans cette hypothèse, Marine Le Pen sortirait en tête, avec 25% (-0,5) d'intentions de vote. Jean-Luc Mélenchon (12%, +1) et François Bayrou (10%, +3) devanceraient également François Hollande (9,5%, +0,5%).

Arnaud Montebourg, crédité de 9% à 10% d'intentions de vote selon les configurations, se situerait très loin du duo de tête, Marine Le Pen pour le FN et Alain Juppé ou Nicolas Sarkozy pour la droite.

Au second tour, Alain Juppé (68%, +2) l'emporterait largement face à Marine Le Pen (32%, -2). Nicolas Sarkozy (58%, +2) s'imposerait également, mais un peu moins nettement, face à la candidate du FN (42%, -2).

Le chômage (89%) arrive en tête des sujets qui pèsent le plus dans les intentions de vote, devant la sécurité (86%), la menace terroriste (82%), l'immigration (79%), la crise des migrants (78%), la laïcité (74%) et la loi Travail (72%).

> Enquête réalisée en ligne du 14 au 16 octobre auprès de 1.000 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. Marge d'erreur de 1,4% à 3,1%.

 

À LIRE AUSSI

Image
Juppé-Politique-lr
Sondage de popularité: Juppé caracole toujours en tête, Macron marque des points
Alain Juppé continue à marquer des points dans l'opinion, tout comme Emmanuel Macron, les deux hommes restant en tête des personnalités suscitant le plus de soutien et...
18 octobre 2016 - 09:46
Politique
Image
Les sept candidats à la primaire de la droite et du centre.
Présidentielle 2017: la sécurité, l'identité et le chômage au centre des débats
Après les attentats qui ont endeuillé la France ces derniers mois, la sécurité et l'identité dominent le début de la campagne présidentielle. Autres thèmes largement a...
17 octobre 2016 - 17:13
Politique
Image
parti socialiste-affiche déchirée
Présidentielle 2017: affaiblie, la gauche veut encore y croire
Plus divisée que jamais, la gauche est très affaiblie à quelques mois de l'élection présidentielle. Malgré tout, les responsables du PS veulent encore croire au rassem...
16 octobre 2016 - 19:14
Politique

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.