Présidentielle : le chanteur Renaud a choisi son candidat, ce sera Emmanuel Macron

Auteur:
 
Par AFP
Publié le 03 avril 2017 - 21:27
Image
Le chanteur Renaud, le 28 août 2016 à Chanceaux-près-Loches
Crédits
© GUILLAUME SOUVANT / AFP/Archives
Le chanteur Renaud, le 28 août 2016 à Chanceaux-près-Loches.
© GUILLAUME SOUVANT / AFP/Archives

Emmanuel Macron est "le seul qui me paraît intègre, le seul sans parti, le seul sans casserole au cul et la seule alternative aux Le Pen et aux Fillon", a estimé lundi le chanteur Renaud dans un message, suscitant de nombreux commentaires négatifs.

"Puisque les médias ne vont pas tarder à me harceler pour savoir pour qui je vote, je réponds une fois pour toute Macron", écrit Renaud dans ce message certifié par sa maison de disques et publié sur la page Facebook d'un groupe de fans qu'il utilise régulièrement.

"(...) Quant au PS divisé entre Hamon et Mélenchon, j'eusse voté pour eux si ils avaient trouvé une alliance mais il semble que se soit râpé, problème d'égos personnels", observe le chanteur.

"Quant aux petits candidats, ils représentent tellement peu que voter pour eux ou s'abstenir ce n'est que du pain béni pour l'extrême droite. Longue vie à +En Marche+", conclut Renaud.

Plusieurs heures après la publication du message du chanteur, de nombreux personnes sur cette page Facebook de fans dénonçaient son choix, parfois avec virulence : "Renaud le phénix, je t'adore mais là je te comprends pas, Macron c'est un arriviste qui fait une politique de droite avec des gens de gauche...", "Renaud qui a toujours défendu les petites gens serait prêt à voter Macron. Eh bien décidément tout fout le camp!", "Renaud je t'aime... mais Macron ????. Grosse déception... toi qui étais communiste tu votes pour le défenseur du système bancaire et des grandes fortunes...????", "Quel paradoxe entre tes chansons et ce choix... qui nous déçoit tellement!! Comment a-t-on pu être aussi engagé et avoir ce genre d'idées en vieillissant!! Triste..."

En septembre, Renaud avait dénoncé une "instrumentalisation hors contexte" de certains de ses propos en faveur de François Fillon, pour qui le chanteur s'était dit prêt à voter s'il se retrouvait au second tour de la présidentielle face au Front national.

"Fillon, c'est un mec bien, honnête, je voterais pour lui s'il gagnait la primaire", avait affirmé quelques jours plus tôt le chanteur lors d'un salon du livre, selon des propos rapportés par le site internet du Figaro. Des propos dans la lignée de ceux qu'il avait tenus au printemps lorsqu'il avait qualifié l'ancien Premier ministre de "parfait honnête homme".

Grand soutien dans les années 80 du président socialiste François Mitterrand, l'auteur de "Mistral gagnant" avait assuré que ses déclarations s'inscrivaient "dans le cas d'un second tour des futures élections où un candidat des Républicains serait face à la candidate du Front national".

Au printemps 2016, Renaud s'était déclaré en faveur d'une candidature de l'écologiste Nicolas Hulot à la prochaine présidentielle.

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Mélenchon
Jean-Luc Mélenchon, un désillusionné à la quête de sa VIe République
PORTRAIT CRACHE - De l'UNEF à la fondation de La France Insoumise, le chemin politique de Jean-Luc Mélenchon est un véritable tourbillon de dissidences, de réactions ...
18 mai 2024 - 16:30
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.