Prolongation du passe sanitaire : Martine Wonner intime aux députés de s’y opposer, Florian Philippot manifeste

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 19 octobre 2021 - 20:50
Image
La députée LREM Martine Wonner, à l'Assemblée nationale, le 14 novembre 2017
Crédits
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP/Archives
Martine Wonner, présidente d'Ensemble pour les libertés demande : combien de parlementaires vont oser voter contre le pass sanitaire étendu jusqu’à l’été 2022 ?
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP/Archives

La semaine dernière, le Sénat s'est opposé à la vaccination obligatoire contre le Covid-19 pour tous. La proposition de loi a même été très largement rejetée : 262 voix "contre" et 64 "pour". L'incitation à la vaccination semble tout de même avoir encore de beaux jours devant elle, puisque ce mardi 19 octobre démarre à l’Assemblée nationale l’examen en séance du texte portant sur « diverses dispositions de vigilance sanitaire ». Sept articles composent ce projet de loi, dont la prorogation du passe sanitaire jusqu'à l'été 2022, alors qu'il devait initialement prendre fin le 15 novembre.

Martine Wonner, députée du Bas-Rhin et présidente d’Ensemble pour les Libertés, un parti qu’elle a elle-même créé pour faire face à la « dérive liberticide » du gouvernement, s’oppose fermement à une telle décision, et intime au Parlement de voter contre. Elle rappelle que les indicateurs – taux d’hospitalisation dus au covid, cas en réanimation – sont au plus bas : rien ne justifie la prolongation d’un tel dispositif. D’autant que la vaccination « est un facteur de nombreux effets secondaires graves ». Continuer d'inciter les Français à aller se faire vacciner alors que le danger sanitaire n'est pas objectif représenterait un grand risque. Elle rappelle aussi que le passe sanitaire s’intègre à d’autres régimes d’exception qui sont imposés par le gouvernement depuis mars 2020 : l’état d’urgence sanitaire, l’institution du Conseil de défense sanitaire comme substitution au Conseil des ministres… Des dispositifs d’exception qui prennent de plus en plus l’apparence de dispositifs légaux. L'établissement d’un pass sanitaire ad vitam aeternam ne serait qu’un exemple de plus. Pour toutes ces raisons, Martine Wonner appelle ses collègues députés à s’opposer à cette prolongation du passe sanitaire, qu'elle considère injustifiée, pour que la France continue d’être un pays « libre et éclairé ».

Florian Philippot, d'un autre bord, mais partageant un combat convergent, a de son côté mobilisé pour une manifestation à proximité de l'Assemblée en fin d'après-midi aujourd'hui :

Reportage en fin d'après-midi ce mardi à proximité de l'Assemblée : 

Alors qu'Olivier Véran justifiait la prolongation du passe sanitaire à la tribune peu avant :

Le communiqué complet de Martine Wonner : 

PARIS, le 18 octobre 2021

Combien de parlementaires vont oser voter contre le pass sanitaire étendu jusqu’à l’été 2022 ? 

Ce mardi à l’Assemblée nationale démarre l’examen en séance du texte portant diverses dispositions de « vigilance sanitaire ». Un examen prévu pour être court au regard des sept articles qui composent la loi mais qui pourtant porte atteinte sans aucune commune mesure aux libertés fondamentales des Françaises et des Français.

Les restrictions, la division de la société n’en finissent plus et loi après loi, prennent l’apparence de dispositifs légaux. Or, il convient de rappeler tous les régimes d’exception nouveaux que ce gouvernement impose à la Nation depuis mars 2020 :
- l’invention de l’état d’urgence sanitaire,
- l’institution du Conseil de Défense sanitaire comme substitution au Conseil des ministres,
- un état d’urgence, défiant toute longévité, qui intègre le droit commun,
- un pass dit sanitaire qui empêche toute une catégorie de la population de vivre simplement et de
travailler.

Sur quelles bases ces mesures trouvent-elles leur fondement ? 

Les indicateurs – taux d’hospitalisation dus au COVID, cas en réanimation – sont au vert ce qui signifie que la population pourrait retrouver une vie normale. De plus il ne peut être ignoré que le vaccin par ARN messager est un facteur de nombreux effets secondaires graves. Pourquoi donc pousser le peuple à prendre le moindre risque lié à cette vaccination quand le danger sanitaire n’est pas objectivé ? 

Est-ce que les taux de Covid bas justifient la désorganisation des hôpitaux en France, la fermeture de certains services, le report de chirurgies, la suspension d’activité et de salaire, l’empêchement de se déplacer librement, et, in fine, la mise en place d’un pass sanitaire prolongé ad vitam aeternam ? Quand la France a-t-elle choisi de ne plus être un pays libre et éclairé ? Martine Wonner appelle ses collègues Députés, élus pour être la voix du Peuple, à s’opposer à cette
prolongation injustifiée du pass sanitaire.

Martine WONNER
Députée du Bas-Rhin
Présidente d’Ensemble Pour les Libertés

À LIRE AUSSI

Image
Martine Wonner, lancement d'Ensemble pour les libertés
Martine Wonner vole de ses propres ailes avec sa formation politique "Ensemble pour les libertés"
Mardi 14 septembre, la députée et médecin psychiatre Martine Wonner a lancé sa propre formation politique baptisée « Ensemble pour les libertés », depuis Wiwersheim en...
26 septembre 2021 - 19:49
Politique
Image
Laurence Muller-Bronn, le 13 octobre au Sénat
Le Sénat refuse la vaccination obligatoire, avec un discours remarqué de Laurence Muller-Bronn
Cet après-midi était discutée au palais du Luxembourg la proposition de loi du groupe socialiste qui souhaitait instaurer la vaccination obligatoire contre le covid-19...
13 octobre 2021 - 22:39
Politique
Image
Bâtiment Sénat NB
Vaccination obligatoire : l'amendement du groupe socialiste au Sénat inquiète
Le 31 août 2021, le groupe de sénateurs "Socialiste, Écologique et Républicain" présentait la proposition de loi N° 811, instaurant la vaccination obligatoire contre l...
05 octobre 2021 - 16:55
Politique